3 juin 2014

Proposition de résolution N° 571 (2013-2014)

relative à une nouvelle politique énergétique et à un codéveloppement durable et solidaire dans l'océan Indien

Extrait

Mesdames, Messieurs, La réunion de Paris en 2015, de la 21ème Conférence des Parties à la convention cadre des Nations unies sur le changement climatique (COP21) et de la 11ème session de la réunion des parties au protocole de Kyoto est la dernière étape - et la dernière chance - d'arriver à un accord mondial sur une stratégie et un plan d'action visant à remplacer les accords de Kyoto.

De nombreux enjeux se posent sur cette rencontre, compte tenu des échecs relatifs des sommets de Copenhague, Cancun, Durban, Doha et Varsovie.

De plus, cette rencontre est d'une importance capitale, après la publication des conclusions des rapports du groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et celle de l'étude des États-Unis, relatives à la gravité de la situation et l'urgence à prendre des mesures afin d'atténuer les effets des changements climatiques.

Compte tenu de cela, nous pensons que la puissance invitante, la France, peut prendre des...

Consulter le document complet sur le site du Sénat

(version pdf)

Mots-clés

affaires étrangères
coopération
environnement
Énergie
outre-mer
politique énergétique dans l'océan indien

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de résolution.

Inscription
ou
Connexion