26 novembre 2014

Proposition de loi N° 129 (2014-2015)

tendant à faciliter l'implantation de pharmacies par voie de transfert en milieu rural

Extrait

Mesdames, Messieurs, Alors que près de 20 000 pharmaciens1(), soit un tiers des praticiens environ, partiront à la retraite au cours des dix prochaines années, le nombre d'officines situées dans les zones rurales reste largement insuffisant pour ne pas dire inexistant en hyper-ruralité. Certes, le principe selon lequel l'ouverture d'une pharmacie est soumise à la délivrance d'une licence, inscrit aux articles L. 5125-1 et suivants du code de la santé publique, a permis de faire des officines l'un des réseaux médicaux les mieux répartis en fonction de la population2(), cependant, les disparités territoriales dans l'accès aux pharmacies s'enracinent.

L'inégale présence des officines sur notre territoire, qui affecte au premier chef les zones rurales et hyper-rurales, est préjudiciable à l'équité et à l'efficacité de notre système de santé. Elle contrevient, tout d'abord, au principe d'égalité. Compte tenu des carences du maillage officinal, l'objectif d'égal...

Consulter le document complet sur le site du Sénat

(version pdf)

Mots-clés

en milieu rural
pharmacies

Documents associés

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de loi.

Inscription
ou
Connexion