15 juillet 2015

Proposition de résolution N° 632 (2014-2015)

visant à la promotion de mesures de prévention et de protection des déplacés environnementaux

Extrait

Mesdames, Messieurs, C'est en 1985 que l'expression « réfugiés environnementaux » fait officiellement son apparition dans un rapport du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). Les réfugiés de l'environnement y sont définis comme « ceux qui sont forcés de quitter leur lieu de vie temporairement ou de façon permanente à cause d'une rupture environnementale (d'origine naturelle ou humaine) qui a mis en péril leur existence ou sérieusement affecté leurs conditions de vie ». Si depuis les années 80, de nombreuses appellations ont été utilisées (réfugiés écologiques, réfugiés environnementaux, réfugiés climatiques, éco-réfugiés, climate evacue, migrants de l'environnement...), les prévisions du nombre à venir de ceux que nous avons choisi de qualifier de « déplacés environnementaux » sont de plus en plus alarmantes.

L'organisation Internal Displacement Monitoring Center (IDMC) donne le chiffre de 22, 4 millions de personnes déplacées en...

Consulter le document complet sur le site du Sénat

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de résolution.

Inscription
ou
Connexion