Intervention de Ladislas Poniatowski

Commission des affaires économiques — Réunion du 4 avril 2017 à 14h35
Audition de M. Hubert Carré directeur général du comité national des pêches maritimes et des élevages marins cnpmem de M. Thierry Missonnier directeur du fonds régional d'organisation du marché du poisson « from nord » et du pôle aquimer et de Mme émilie Gélard juriste au cnpmem également en charge des relations publiques et de la communication

Photo de Ladislas PoniatowskiLadislas Poniatowski :

Vous avez écarté assez rapidement l'idée d'une taxe. C'est la pêche hauturière qui est menacée, non pas la pêche côtière, et cette pêche hauturière représente 15 % de la flotte. Si l'on mène une négociation uniquement sur la pêche, la pêche française est fichue ! Il faut bien sûr inclure tous les enjeux économiques. Les Britanniques ont besoin du reste de l'Europe sur plein d'autres marchés. Si vous partez isolément dans une négociation portant uniquement sur la pêche, c'est perdu d'avance !

Les Britanniques, qui ont toujours été des commerçants, peuvent comprendre les enjeux économiques. Vous nous avez éclairés sur leur stratégie, qui a consisté à essayer de mener une négociation pays par pays, ce qui est malin de leur part. Vous avez eu raison de refuser : cette négociation doit être menée par les Vingt-sept, ensemble. Cela étant, il faut négocier non pas seulement sur la pêche, mais sur tout. Sinon, nous sommes perdus !

Vous dites fort justement qu'il faut refuser les taxes. Pourtant, cette question commence à faire débat puisqu'on parle d'une taxe de 24 % sur l'ensemble des produits de pêche importés. Il ne faut pas tomber dans ce piège-là.

Ne partez pas seuls au combat. Michel Barnier défendra bien sûr l'ensemble des pays européens, mais il ne faut pas raisonner uniquement sur la pêche : ce serait une mauvaise stratégie, un mauvais combat.

2 commentaires :

Le 21/04/2017 à 10:12, Daniel LEFEVRE a dit :

Avatar par défaut

bonjour, je suis monsieur Daniel Lefèvre ancien Président du Comité Régional des Pêches Maritime de Basse-Normandie.

J'ai lu avec beaucoup d'attention le compte rendu de la rencontre du CNPEM avec la Commission des Affaires Européennes. Je fais juste un commentaire sur votre intervention je cite "c'est la pêche hauturière qui est menacée non pas la pêche"! Pour ce qui nous concerne nous Normands, la pêche côtière est aussi menacée en mer de la Manche. Vous n'êtes pas sans savoir que la ZEE d'UK représente la moitié de cette mer. Et nos navires côtiers travaillent en juridiction Britanniques. Qui plus est en Manche Ouest nos petits navires sont aussi concernés avec la présence des Iles Anglo-Normandes qui comme vous le savez sont traitées a part dans l'acte d'adhésion du Royaume-Uni au travers du protocole 3 de cet Acte. La sortie aura bien sur des conséquence collatérales sur les activités de pêche des flottilles côtières de la façade de la côte Ouest de la Normandie Granville jusqu'à Cherbourg ainsi que les petites flottilles du Nord de la Bretagne.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 27/04/2017 à 14:22, williams12 a dit :

Avatar par défaut

Bonjour,

Je suis un particulier qui offre des prêts entre particulier, disposant d'un capital   

qui servira à octroyer des prêts à court et long terme allant à toutes personnes sérieuses étant dans le réelle besoins, j'octroie des prêts Financier , Prêt immobilier , Prêt à l'investissement, Prêt automobile , Prêt personnel . Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 3 Jours suivant la réception de votre formulaire de demande.Veuillez me contactez (duboiwilliams@outlook.fr ) .

cordialement

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion