Amendement N° II-516 (Adopté)

Mise au point au sujet d'un vote

Avis de la Commission : Favorable — Avis du Gouvernement : Favorable

Sous-amendements associés : II-462 (Adopté) II-506 (Adopté) II-647 II-704 (Adopté) II-763 (Adopté) II-764 (Adopté) II-765 (Adopté) II-766 (Adopté) II-780 (Adopté) I-828 II-961 II-963 (Adopté) II-964 (Adopté) II-978 (Adopté) II-985 (Adopté) II-994 (Adopté) II-995 (Adopté) II-1000 I-1049 I-1051 I-1057 (Adopté) I-1060 (Adopté) I-1061 I-1062 (Adopté) I-1063 I-1064 (Adopté) I-1072 (Adopté)

Déposé le 30 novembre 2018 par : M. Leconte, Mme Lepage.

Photo de Jean-Yves Leconte Photo de Claudine Lepage 

Après l’article 71 ter

Insérer un article additionnel ainsi rédigé :

À la première phrase de l’article L. 452-8 du code de l’éducation, après les mots : « des frais de scolarité », sont insérés les mots : «, du produit des frais de cession ».

Exposé Sommaire :

L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) assure la direction de 72 établissements en gestion directe, ceux-ci développant des activités d’enseignement dans plus de 80 sites différents.

En 2018, pour la première fois, une activité a été cédée un opérateur privé. Cette cession a été menée sans transparence sur le choix du repreneur et sans qu’un protocole d’accord ait été rendu public sur les gains ou pertes et modalités de mise en œuvre de cette cession. Le conseil d’administration de l’AEFE a été considéré comme ne devant pas se prononcer sur cette opération.

Cet amendement a donc pour objet de renforcer l’exigence de transparence de l’AEFE et de s’assurer qu’elle ne peut céder d’activité sans en informer le Parlement.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion