Amendement N° 6 (Adopté)

Projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets

Discuté en séance le 21 octobre 2021
Avis de la Commission : Favorable — Avis du Gouvernement : Défavorable

Déposé le 15 octobre 2021 par : Mmes Conconne, Bonnefoy, Briquet, Gisèle Jourda, MM. Kanner, Joël Bigot, Dagbert, Devinaz, Mme Martine Filleul, MM. Gillé, Houllegatte, Jacquin, Mme Préville, M. Antiste, Mme Artigalas, M. Cozic, Mmes Conway-Mouret, de La Gontrie, M. Éblé, Mme Espagnac, MM. Féraud, Fichet, Mmes Harribey, Jasmin, MM. Jeansannetas, Patrice Joly, Kerrouche, Leconte, Lozach, Mme Lubin, MM. Lurel, Magner, Marie, Mmes Meunier, Monier, MM. Montaugé, Raynal, Mme Sylvie Robert, M. Roger, Mme Rossignol, MM. Sueur, Temal, Tissot, Todeschini, Mickaël Vallet, Mme Van Heghe, M. Vaugrenard, les membres du groupe Socialiste, Écologiste, Républicain.

Photo de Catherine Conconne Photo de Nicole Bonnefoy Photo de Isabelle Briquet Photo de Gisèle Jourda Photo de Patrick Kanner Photo de Joël Bigot Photo de Michel Dagbert Photo de Gilbert-Luc Devinaz Photo de Martine Filleul Photo de Hervé Gillé Photo de Jean-Michel Houllegatte 
Photo de Olivier Jacquin Photo de Angèle Préville Photo de Maurice Antiste Photo de Viviane Artigalas Photo de Thierry Cozic Photo de Hélène Conway-Mouret Photo de Marie-Pierre de La Gontrie Photo de Vincent Eblé Photo de Frédérique Espagnac Photo de Rémi Féraud Photo de Jean-Luc Fichet 
Photo de Laurence Harribey Photo de Victoire Jasmin Photo de Eric Jeansannetas Photo de Patrice Joly Photo de Éric Kerrouche Photo de Jean-Yves Leconte Photo de Jean-Jacques Lozach Photo de Monique Lubin Photo de Victorin Lurel Photo de Jacques-Bernard Magner Photo de Didier Marie 
Photo de Michelle Meunier Photo de Marie-Pierre Monier Photo de Franck Montaugé Photo de Claude Raynal Photo de Sylvie Robert Photo de Gilbert Roger Photo de Laurence Rossignol Photo de Jean-Pierre Sueur Photo de Rachid Temal Photo de Jean-Claude Tissot Photo de Jean-Marc Todeschini 
Photo de Mickaël Vallet Photo de Sabine Van Heghe Photo de Yannick Vaugrenard 

Après l'article 6

Insérer un article additionnel ainsi rédigé :

Le troisième alinéa de l’article L.125-1 du code des assurances est complété par une phrase ainsi rédigée : « Toutefois, lorsque le caractère anormal de l’intensité de l’agent naturel n’a pas pu être démontré dans le cas des phénomènes d’échouage d’algues sargasses, le comité interministériel des catastrophes naturelles peut ignorer ce critère. »

Exposé Sommaire :

Cet amendement reprend un amendement à la proposition de loi de Nicole Bonnefoy visant à réformer le régime des catastrophes naturelles et adopté en séance avec avis favorable de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable.

Il a pour objectif de permettre le classement en catastrophe naturelle des échouages importants d’algues sargasses aux Antilles.

En effet, le phénomène d’échouages massifs d’algues sargasses est apparu depuis près de 10 ans dans le bassin caribéen et impacte régulièrement la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Il occasionne des préjudices matériels et sanitaires considérables mais, pour l’instant, insolubles pour les centaines d’habitants des zones littorales touchées, cette catastrophe n’ayant jamais pu être classée en tant que catastrophe naturelle, malgré plusieurs demandes des communes concernées.

Le rapport interministériel daté de Juillet 2016 analysant ce phénomène indique que la raison principale du refus de la commission interministérielle des catastrophes naturelles de valider ce classement était l’impossibilité de pouvoir constater son caractère anormal, faute de données de long terme. Cependant, le fait qu’un phénomène soit inédit et peu étudié ne peut constituer un argument valide pour ne pas le considérer comme une catastrophe naturelle, d’autant plus lorsque l’on considère les mutations de notre planète du fait du réchauffement climatique.

Aussi, compte tenu des dégâts considérables constatés dans les territoires concernés, cet amendement vise à permettre de classer rapidement les périodes d’échouages massifs d’algues sargasses comme catastrophes naturelles afin que les victimes puissent être indemnisées en conséquence.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion