9 juillet 2014

Rapport d'office parlementaire N° 709 (2013-2014)

de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
- Les freins réglementaires à l'innovation en matière d'économies d'énergie dans le bâtiment : le besoin d'une thérapie de choc

écrit par Marcel Deneux rapporteur pour l'office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
Photo de Marcel Deneux 

Mots-clés

Énergie
logement
urbanisme

5 commentaires :

Le 02/12/2013 à 12:12, PERROT a dit :

Avatar par défaut

Je suis concerné par la situation RQTH et approuve: La suppression du critère RQTH seraient particulièrement préjudicable pour les travailleurs qui ne justifient pas d'un taux d'incapacité permanente de 50%. (suppression du droit à la retraite anticipée pour les travailleurs handicappés RQTH)

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 02/12/2013 à 17:03, PERROT a dit :

Avatar par défaut

Je précise que je désapprouve la suppression du critère RQTH, et que j'approuve "Aussi, il est proposé de maintenir ce critère". RQTH = difficultés dans le travail ou à en retrouver un. La suppression du critère RQTH est une machine à fabriquer de la précarité et de la souffrance morale et/ou physique, de façon pérenne. La limitation à 2015 est également complétement incompréhensible. Le Sénat a une occasion de jouer un rôle constructif devant l'erreur dans les texte initiaux.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 18/04/2014 à 22:26, Damien Bignon a dit :

Avatar par défaut

Sophie Primas, qui a une formation agricole, sait bien que l'agriculture raisonnée a disparu avec FARRE et qu'en aucun cas elle n'englobe l'agriculture biologique, qui elle, bénéficie d'une définition juridique et d'un cahier des charges européen.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 25/05/2014 à 23:00, dequeminido a dit :

Avatar par défaut

l'enseignement agricole a toujours un retard par rapport a la demande sociétale, ce qui se vérifie encore, mais au fait les sénateurs représentent ils la société? ou bien sont ils par trop influencés par des lobbyistes qui ont trop de pouvoir

un agriculteur qui essaie d'ouvrir les yeux

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 21/05/2016 à 11:18, Rémy Chalmel a dit :

Avatar par défaut

Je ne comprends pas un tel niveau d'irresponsabilité par rapport aux générations futures (càd nos enfants). Les sénateurs laissent encore l'industrie chimique avoir le pouvoir sur l'agriculture chimique, les désherbants, les pesticides et insecticides dangereux ont de beaux jours devant eux et leurs fabricants vont pouvoir continuer à s'enrichir sans tenir compte de la santé des consommateurs et l'avenir des pollinisateurs. Honte à nos élus qui sont à la solde cette industrie!!!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion