Engagement des forces armées au mali

Lecture d'une déclaration du gouvernement suivie d'un débat

Toutes les séances consacrées à ce dossier

Les principaux orateurs sur ce dossier :

    Derniers commentaires sur Lecture d'une déclaration du gouvernement suivie d'un débat Flux rss

    Suite aux propos de Michelle Demessine le 16/01/2013, steveri025 a dit le 09/02/2019 :

    Avatar par défaut

    C’est un sujet vraiment passionnant qui réveil toute ma curiosité et je ne m’en lasse pas même après l’avoir lu et relus. http://www.navette-paris-aeroport.com

    Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

    Suite aux propos de François Rebsamen le 16/01/2013, chb17 a dit le 23/01/2013 :

    Avatar par défaut

    Drôle de litote sur "la capacité de réaction immédiate de nos armées, qui y étaient en quelque sorte préparées". Le 25 septembre 2012 aux Nations Unies, F. Hollande déclarait devant l’Assemblée générale « La première des urgences s’appelle la Syrie », l’autre urgence « qui doit nous mobiliser ce...

    Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

    Suite aux propos de Laurent Fabius le 16/01/2013, chb17 a dit le 23/01/2013 :

    Avatar par défaut

    Monsieur Fabius indique que "nous n’avons au Mali pas d’intérêts, au sens étroit du mot, à défendre" ? Monsieur le Ministre est mal informé. L'uranium est présent au Mali, comme cela a été évoqué, et aussi quelques autres ressources qui éveillent l'intérêt de ceux qui savent.

    Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

    Suite aux propos de Michelle Demessine le 16/01/2013, chb17 a dit le 23/01/2013 :

    Avatar par défaut

    Veut-on "qu’une nouvelle cohérence anime la politique que nous menons vis-à-vis de l’islam radical" ? Suite à l'affaire libyenne, la France est pompier pyromane, en Françafrique. Le grand écart Syrie / Mali, incompréhensible a priori puisque nous soutenons d'un côté les islamistes que nous pilo...

    Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires