Interventions sur "hémicycle"

8 interventions trouvées.

Photo de Michelle MeunierMichelle Meunier :

Certes, nous sommes sous-représentées lors des séances de questions. La nuit, en revanche, il me semble que nous sommes très nombreuses dans l'hémicycle ! À ces heures tardives, nous représentons en tout cas plus qu'un quart de l'hémicycle. Les statistiques concernant les sénatrices intervenant dans les séances devraient être modulées selon les horaires...

Photo de Corinne BouchouxCorinne Bouchoux :

Et je ne parle pas de la présence féminine dans l'hémicycle pendant les manifestations sportives comme les matchs de football !

Photo de Joëlle Garriaud-MaylamJoëlle Garriaud-Maylam :

Plus important encore à mon avis que le colloque, je pense que nous devrions demander à avoir, le 8 mars, un temps d'accès à l'hémicycle sur le thème de la citoyenneté des femmes, qui nous permette d'associer à ce temps fort des femmes engagées, comme le disait notre présidente, au service de la Cité. Un temps court suffirait, ne serait-ce qu'une heure, mais quel symbole !

Photo de Claudine LepageClaudine Lepage :

Nous pourrions ne pas limiter nos invitations dans l'hémicycle aux femmes engagées dans les associations, mais inviter également des femmes politiques.

Photo de Hélène Conway-MouretHélène Conway-Mouret :

L'idée d'un hémicycle féminin au Sénat, à l'occasion du 8 mars, me séduit beaucoup. Ce pourrait être une manifestation extrêmement marquante. S'agissant du colloque, je crains qu'à certains égards le thème des femmes dans les associations revienne à conforter la place qui nous est traditionnellement attribuée, et mette en valeur l'engagement des femmes dans des associations à vocation sociale ou éducative. Il faut fai...

Photo de Christiane KammermannChristiane Kammermann :

À entendre vos échanges, je regrette d'autant plus que mes obligations d'élue des Français établis hors de France me retiennent trop souvent éloignée des réunions de la délégation, tant nos débats sont intéressants et dynamiques. Un hémicycle à 100 % féminin le 8 mars, je suis pour !

Photo de Joëlle Garriaud-MaylamJoëlle Garriaud-Maylam :

J'ai dans mon bureau une photographie de l'Assemblée nationale de 1873. Bien évidemment, les travées sont exclusivement masculines... Le contraste avec notre hémicycle du 8 mars, si notre projet aboutit, pourrait être intéressant. Quant au nombre de questions au Gouvernement posé par des femmes, ce serait intéressant d'avoir des statistiques complètes sur la durée.

Photo de Michelle MeunierMichelle Meunier :

La nuit dernière, dans notre hémicycle, nous avons entendu les habituelles hésitations entre « Madame la ministre », « Madame la présidente » et « Madame le ministre », « Madame le président ». Nos collègues devraient en être davantage persuadés, « le » ou « la », cela a son importance. Contrairement à ce que certains pensent encore, ce n'est pas pareil.