Interventions sur "calais"

8 interventions trouvées.

Photo de Nicole DurantonNicole Duranton :

Monsieur le Président, mes chers collègues, ayant la chance d'être membre à la fois de notre commission et de la délégation française à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), je suis heureuse de pouvoir faire à la commission le compte rendu d'un déplacement que j'ai effectué à Calais, les 13 et 14 novembre derniers, avec des membres de la délégation à l'APCE, dont notre collègue Jean-Claude Frécon. J'en remercie le Président Jean Bizet. À titre liminaire, je vous indique que, dans un souci de complémentarité de nos travaux, je n'évoquerai pas les questions relatives aux règles de circulation des personnes dans l'Union européenne. D'une part, tel n'était pas l'objet de ce dép...

Photo de Jean-Yves LeconteJean-Yves Leconte :

Comme vient de l'indiquer le président Jean Bizet, une rencontre a été organisée le 4 décembre dernier avec trois membres de la commission des affaires intérieures de la Chambre des Communes : Monsieur Vaz, président de la commission et Messieurs Loughton et Winnick, membres de la commission. Participait aussi à cette rencontre notre collègue sénatrice Natacha Bouchart, maire de Calais. Mon collègue Michel Billout et moi-même représentaient le groupe de travail récemment mis en place par notre commission des affaires européennes sur l'« espace Schengen l'asile et l'immigration ». Je ne reviendrai pas sur les données qui vous ont été rappelées par le président Jean Bizet ainsi que par notre collègue Nicole Duranton. C'est au début de l'année 2014 que l'on a constaté, en effet,...

Photo de Yves Pozzo di BorgoYves Pozzo di Borgo :

Je constate, tout d'abord, que les différentes autorités paraissent impuissantes face à un problème comme celui des migrants de Calais. Dispose-t-on de chiffres précis sur l'immigration au Royaume-Uni et sur ce qu'elle représente, par exemple, en pourcentage de la population ?

Photo de Pascale GrunyPascale Gruny :

La question des migrants de Calais est difficilement supportable sur le plan humain. Il faut aussi prendre en compte la situation difficile de la population de la ville. Mais il s'agit, à l'évidence, d'un problème européen. Pourquoi les fonds européens ne pourraient-ils pas être utilisés dans de telles situations ?

Photo de Philippe BonnecarrerePhilippe Bonnecarrere :

J'ai deux interrogations : d'autres « Calais » existent-ils en Europe ? Par ailleurs, sur le nombre de personnes recensées dans la région de Calais, combien d'entre elles finissent par gagner la Grande-Bretagne ?

Photo de Jean-Yves LeconteJean-Yves Leconte :

Il existe, bien sûr, en Europe beaucoup d'autres points sensibles avec, par exemple, les enclaves espagnoles au Maroc ou encore la frontière gréco-turque. D'après le directeur de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), seuls environ 10 % des migrants de Calais acceptaient de faire une demande d'asile en France, et ce alors que le taux d'acceptation desdites demandes pourrait avoisiner 50 %, compte tenu de la situation des intéressés. S'agissant de l'importance de l'immigration en Grande-Bretagne, on estime à quelque 4 millions de personnes la population étrangère qui s'est installée dans le pays depuis 10 ans. Sur l'année 2013, les chiffres donnent 50...

Photo de André ReichardtAndré Reichardt :

Au plan macro-économique, le parcours des migrants de Calais n'est ni rationnel, ni compréhensible. On nous dit que l'Allemagne cherche de la main d'oeuvre et pourtant nos jeunes, en Alsace, ont beaucoup de mal à s'y faire embaucher.

Photo de Jean-Yves LeconteJean-Yves Leconte :

L'existence de réseaux mafieux n'est pas contestable. Cela dit, n'oublions pas que les migrants de Calais représentent une infime minorité par rapport à la masse de ceux qui demandent l'asile en Allemagne ou en Suède.