Interventions sur "frontière"

9 interventions trouvées.

Photo de Jean-François RapinJean-François Rapin :

...a compétitivité par le numérique et la stabilité du voisinage, notamment en Europe du Sud-est. La sécurité et les migrations sont des thématiques complexes et porteuses d'une grande dimension humaine. Le dernier Conseil européen a témoigné de l'importance du sujet. Il faut augmenter la résilience de l'Union, garantir sa capacité d'action contre l'immigration illégale. Une protection efficace des frontières extérieures est essentielle. Schengen ne peut fonctionner qu'avec des contrôles réels et fiables des frontières extérieures ; c'est à cette condition que l'on peut ouvrir les frontières internes. Pour cela, il faut un accord politique sur l'élargissement du mandat de Frontex. Les chefs d'État et de gouvernement se réuniront le 20 septembre à Salzbourg pour en parler. Il faut améliorer le système...

Photo de Didier MarieDidier Marie :

...nt de vue des droits des demandeurs d'asile, d'autant que ces sites pourraient être installés dans des pays aussi peu sûrs que la Libye. Quelle est la position de la présidence autrichienne sur ce sujet ? Nous nous sommes récemment rendus en Irlande et au Royaume-Uni avec M. Bizet et Mme Jourda. Mme May présentera prochainement un livre blanc sur les futures relations avec l'Union européenne. La frontière entre l'Irlande et l'Irlande du Nord reste le principal point de crispation : pour le moment il est hors de question de rétablir la frontière terrestre ou de créer une frontière maritime en mer d'Irlande. Or il faudra bien trouver une solution... Enfin, votre présidence compte-t-elle accélérer les négociations des accords de libre-échange entre l'Union européenne et l'Australie et la Nouvelle-Zé...

Photo de Gisèle JourdaGisèle Jourda :

Il ne faudrait pas que cela se retourne contre la République d'Irlande. Faute de réussir à s'accorder sur une frontière invisible, nous risquons de voir l'Ulster rétablir une frontière physique. C'est particulièrement vicieux.

Photo de André ReichardtAndré Reichardt :

Merci, monsieur le secrétaire d'État, pour cette présentation très claire. Je poserai deux questions. La première concerne la crise migratoire. Concrètement, que contient le code frontières Schengen révisé ? Quelles sont les obligations des pays concernés ? Avec Philippe Bonnecarrère, nous rentrons d'Égypte, où l'on nous a parlé de la crise migratoire que nous ne connaissons quasiment pas, sauf au travers du naufrage au large de la ville de Rosette dont vous avez tous entendu parler par voie de presse. Ce sont notamment des personnes en provenance de Libye qui partent par les por...

Photo de Jean-Yves LeconteJean-Yves Leconte :

Je confirme les propos de mon collègue : les Égyptiens sont très inquiets sur les conditions de sécurité en France. Concernant la question de la surveillance des frontières, j'avais été très frappé de constater, après un échange avec la Direction de la police aux frontières lors d'une mission sur la biométrie, que le troisième niveau de sécurité des passeports biométriques européens n'était lisible que par le pays émetteur. La Commission européenne a tout prévu pour que chaque pays de l'espace Schengen ait accès aux fichiers, excepté ceux qui relèvent du troisième ...

Photo de Alain VasselleAlain Vasselle :

Merci pour cet exposé très clair. On nourrit en France un débat sur la déchéance de nationalité. L'Allemagne envisage-t-elle de mettre en oeuvre une disposition comparable ? La question se pose également au sujet de l'état d'urgence. En ce qui concerne le contrôle des frontières, y a-t-il lieu de faire évoluer Schengen ?

Photo de Claude KernClaude Kern :

Plusieurs pays ont du mal à respecter les accords de Schengen et à contrôler leurs frontières. Ne faudrait-il pas créer une douane européenne ? En tant qu'Alsacien, j'ai une question un peu plus provocatrice : la politique allemande distingue les bénéficiaires du droit d'asile des autres. Que deviennent ces déboutés ? N'est-il pas illusoire de penser qu'ils rentreront chez eux ? Ne se rendront-ils pas plutôt dans d'autres pays de l'Union européenne ?

Photo de André GattolinAndré Gattolin :

...pas l'échec des politiques de voisinage, faites pour créer, en somme, des espaces-tampons, celui de la politique méditerranéenne de l'Europe, de sa politique orientale, qui ne semblent guère efficaces ? N'est-on pas entré, à rebours du processus d'intégration européenne, dans une « schengenisation » de la Turquie ? Ce qu'on lui demande avec les accords de réadmission, la politique de contrôle aux frontières, ne revient-il pas à cela ? Mais il n'est peut-être pas illogique de lui demander de progresser dans cette voie avant de travailler aux autres conditions d'entrée dans l'Union européenne.

Photo de Michel BilloutMichel Billout :

La Turquie est un grand pays aux frontières de l'Europe, avec lequel il est nécessaire de dialoguer. Cependant, je m'interroge. Non que je voie dans ce dialogue le signe d'une relance du processus d'adhésion, qui remonte à loin et a connu une étape importante en 2013, mais je suis choqué de constater qu'il n'aborde pas certaines questions cruciales, ce qui donne un peu le sentiment que l'on s'assoit sur des valeurs centrales de l'Union. O...