⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Interventions sur "délégation"

8 interventions trouvées.

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin :

Je salue les propos de mes collègues. Je souhaiterais quant à moi attirer l'attention sur la nécessité de valoriser davantage les travaux de notre délégation au sein du Sénat. De nombreux rapports ont été réalisés. Cependant, en séance, quand nous faisons référence à l'un de ces rapports, nous sommes souvent peu soutenus par nos collègues. Or, ces travaux doivent être valorisés et doivent être des outils au service du développement de nos territoires.

Photo de Teva RohfritschTeva Rohfritsch :

...écrites ainsi que sur la biodiversité, puisque la stratégie nationale pour la biodiversité est également en cours de refondation. Je voulais aussi évoquer le rapport qui sera présenté en septembre au CNML. Je proposerai au Président Artano de le joindre aux informations qui pourraient être utiles à l'étude sur la stratégie maritime. Je serai particulièrement fier de pouvoir le présenter à notre délégation.

Photo de Vivette LopezVivette Lopez :

Le secrétariat de la commission des affaires économiques m'a signalé qu'aucun ultramarin ne s'était inscrit pour participer aux travaux d'un groupe d'étude sur la pêche et les produits de la mer. Cette information ne vous est peut-être pas parvenue et je tenais à vous la signaler. J'aimerais participer aux travaux de la délégation sur la place des outre-mer dans la stratégie nationale maritime car je termine une formation d'une année à l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) sur la thématique des enjeux et de la stratégie maritime pour la souveraineté de la France. Il y est beaucoup question des outre-mer, de l'Indo-Pacifique et des routes maritimes. Stéphane Claireaux, le député de Saint-Pierre-et-Miquel...

Photo de Nassimah DindarNassimah Dindar :

Compte tenu du positionnement de nos outre-mer, les lignes directrices exposées par nos collègues, relatives aux enjeux de développement économique et à la vision stratégique, sont très intéressantes. Nous sommes en train de discuter du projet de loi dit « 4D » alors même que notre délégation avait porté un vrai projet sur la différenciation qui n'a pas été pris en compte. Nous sommes des territoires singuliers et, dans le cadre de la délégation, nous faisons des travaux extrêmement intéressants. Malheureusement, ils restent au stade de rapports. Cette même remarque pourrait être faite sur les rapports budgétaires que notre collègue Georges Patient avait rédigés au cours des sessions ...

Photo de Teva RohfritschTeva Rohfritsch :

...mer que l'on sait déjà élevé. Dans le Pacifique, nous constatons un doublement du coût du transport pour l'acheminement des marchandises. Ce phénomène est assez général. Certaines routes sont en train d'être coupées, notamment avec l'Asie. La résilience face au changement climatique est souvent évoquée mais il ne faut pas oublier la résilience de nos petites économies insulaires. Un rapport de la Délégation sénatoriale aux outre-mer en février 2022 aura nécessairement un écho auprès des candidats à l'élection présidentielle.

Photo de Georges PatientGeorges Patient :

Je rejoins les propos de Nassimah Dindar sur le problème du suivi de nos rapports et de leurs propositions. Pourtant, en séance publique, il y est souvent fait référence. La délégation a été constituée à parité entre les sénateurs hexagonaux et les sénateurs ultramarins : nos propositions, fruit d'un travail en commun, n'émanent pas uniquement des sénateurs ultramarins. Il faudrait que nous fassions plus de lobbying auprès de nos collègues au sein de nos commissions respectives.

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin :

Les rapports de la délégation sont, en effet, présentés à la fois par des sénateurs ultramarins et des sénateurs hexagonaux, mais également par des sénateurs de toutes tendances politiques. Ils ne sont pas clivants. Il nous faut en effet valoriser les rapports de la délégation. Dans les réunions initiées par le président Gérard Larcher, il faudrait qu'une synthèse de nos travaux soit également présentée.

Photo de Philippe FolliotPhilippe Folliot :

...er que le même constat y est fait. Les quelques rapports qui peuvent parfois avoir des effets sont ceux qui ne sont pas à l'eau tiède. Il faudra peut-être que, dans nos analyses et nos propositions, nous soyons un peu disruptifs et pas toujours politiquement corrects. Je suis convaincu que les deux corapporteurs, Marie-Laure Phinéra-Horth et Annick Pétrus, partagent mon avis. Il appartiendra à la délégation d'approuver - ou pas - les éléments que nous lui présenterons. Il y a aura quelques épices !