⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Intervention de Alain Néri

Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées — Réunion du 19 février 2014 : 1ère réunion
Audition de M. Bernardino León représentant spécial de l'union européenne pour la méditerranée du sud

Photo de Alain NériAlain Néri :

L'Afrique va connaître un développement démographique fort et son développement économique va devenir un enjeu essentiel. Les pays comme la France ou l'Europe auront peut-être plus de responsabilités en raison de leurs liens historiques pour faire face à une situation qui risque de s'aggraver avec des problèmes migratoires importants. Il faut donc avoir le courage de mettre en place des politiques de développement même si la crise économique dans nos propres pays ne pousse pas les opinions publiques en ce sens.

La diplomatie parlementaire devrait être renforcée, au niveau de l'UE, du Forum méditerranéen de l'OSCE, de l'UpM. Il faut intéresser les autres pays européens, qui ne sont pas conscients de ces difficultés, à ces questions.

Lorsque le développement économique n'est pas partagé, les populations se tournent vers le populisme. C'est ce qui s'est passé en Algérie avec le FIS. Si on veut implanter la démocratie, il faut plus d'égalité pour ces peuples au quotidien.

Enfin, j'aimerais vous exprimer ma préoccupation devant la pollution de la Méditerranée. Je dénonce la politique mafieuse de certains qui déversent des déchets par bateau en Méditerranée. L'UE peut-elle avoir une politique en la matière ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion