⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Intervention de Jean-Louis Carrère

Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées — Réunion du 19 février 2014 : 1ère réunion
Audition de M. Michel Pinault président du haut comité d'évaluation de la condition militaire hcecm

Photo de Jean-Louis CarrèreJean-Louis Carrère, président :

Monsieur le Président du Haut Comité d'évaluation de la condition militaire, mes chers collègues, nous sommes très heureux de recevoir aujourd'hui Michel Pinault, Conseiller d'État et président du Haut comité, créé par la loi de 2006 sur le statut général des militaires, et ce d'autant plus que, nous le savons tous, ce sont les hommes et les femmes du ministère de la défense qui vont porter la réforme prévue par la loi de programmation militaire, et conditionner sa réussite. J'ajoute que le contexte économique pèse sur les personnels, non seulement pour leur reconversion mais aussi pour l'accès à l'emploi des conjoints.

Nous sommes donc très désireux de vous entendre sur ces questions importantes que sont : le recrutement, à la sélectivité duquel nous sommes attentifs ; la mobilité géographique, mise en oeuvre parfois dans des préavis très brefs, et ses conséquences, par exemple sur l'accession à la propriété ; les conséquences de Louvois pour les agents du ministère de la défense ; et, enfin, les conditions du retour à la vie civile. Nous sommes attentifs à l'augmentation du nombre d'anciens militaires des trois armées indemnisés (par le ministère de la défense !) au titre du chômage. Nous avons entendu des chiffres qui nous interpellent sur le pouvoir d'achat des foyers des militaires, qui serait inférieur de 17% à celui des autres agents de l'État. Vous comprendrez que nous soyons attentifs au « moral » des militaires, facteur clé de réussite des réformes en cours.

Au fond, la question est simple : l'équilibre entre les sujétions et les compensations attachées à la condition militaire vous paraît-il toujours aussi satisfaisant ?

Je vous laisse maintenant la parole.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion