⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Intervention de Christian Cambon

Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées — Réunion du 19 février 2014 : 1ère réunion
Audition de M. Michel Pinault président du haut comité d'évaluation de la condition militaire hcecm

Photo de Christian CambonChristian Cambon :

Je vous remercie pour la qualité de votre rapport qui est passionnant parce qu'il nous parle de la condition des hommes et des femmes alors que nous travaillons le plus souvent sur les équipements. Les différents aspects évoqués nous permettent de mieux comprendre cette problématique en cette période de mutation. Je m'interroge sur l'impact d'un tel rapport. Y-a-t-il des engagements de ministres concernés ? S'agissant des effectifs, vous avez évoqué les difficultés de recrutement, notamment dans l'armée de terre. Par comparaison avec d'autres armées dans le monde, quelle pourrait être la position à l'égard des personnels civils ? On sait qu'ailleurs ils peuvent être employés avec des contrats purement civils dans la logistique, le secrétariat. Quelle recommandation pourrait-on faire ? En cette période de compression des dépenses, comment pourrait-on faire pour affecter de manière plus fluide et plus attractive des personnels d'autres ministères au ministère de la défense ? Vous avez évoqué le lien avec les collectivités territoriales. En tant qu'élus, nous n'avons jamais été contactés par l'Agence pour des offres d'emploi. Les collectivités territoriales auraient beaucoup d'intérêt à puiser dans ce vivier. Je reviens sur le système Louvois pour savoir quelles sont vos recommandations pour les personnes en situation de trop perçu qui font l'objet de réclamation de la part de l'administration fiscale. En outre, que va-t-il se passer pour la société Steria. Concernant les femmes, j'ai 150 familles logées dans ma circonscription et pour lesquelles il n'y a pas de crèche. Il faudrait d'ailleurs une crèche avec des horaires adaptés comme dans les hôpitaux. Les armées ont une offre modeste sur le plan social et familial. Nous avons proposé un local mais nous n'avons pas obtenu de réponse de la part de l'armée. Les familles se retournent vers les maires, et je pense que le Haut comité pourrait faire des recommandations assez simples en la matière. On s'interroge également sur la propension des femmes à se tourner vers ces carrières or personne ne s'est encore penché sur le sujet à ma connaissance. Certaines carrières administratives font ainsi une grande place aux femmes, ainsi les trois quarts des commissaires de police sont des femmes.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion