Intervention de Pierre Cahuc

Commission spéciale transformation entreprises — Réunion du 7 novembre 2018 à 14h20
Audition de M. Pierre Cahuc professeur d'économie à sciences po M. Christian Saint-étienne titulaire de la chaire d'économie industrielle au cnam et M. Jean-Hervé Lorenzi président du cercle des économistes

Pierre Cahuc, professeur d'économie à Sciences Po :

Je me permets de faire référence à une note du conseil d'analyse économique qui s'intitule « faire progresser nos PME », qui a été signée par tous ses membres. Elle souligne les freins essentiels des PME. Par rapport à d'autres pays, le financement n'est pas le sujet de premier ordre. Il s'agit plutôt de l'environnement réglementaire et du coût du travail. C'est sur ces leviers qu'il faut jouer. Le projet de loi PACTE va potentiellement créer de l'insécurité juridique sur cet article 1833. Il ne faut pas le sous-estimer. D'autres leviers existent pour inciter les entreprises à prendre en compte l'environnement. On peut augmenter la représentation des salariés par exemple dans la gestion des entreprises. Cela est fait marginalement dans cette loi et pourrait être amplifié. Je pense que ce sont des leviers plus efficaces, pour mieux représenter l'ensemble des parties prenantes. De même, on pourrait jouer sur des taxes environnementales. Mais la modification de l'article 1833 est extrêmement dangereuse car il agit sur l'un des freins identifiés par le conseil d'analyse économique.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion