⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Intervention de Vincent Eblé

Commission des finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques de la nation — Réunion du 13 février 2019 à 9h30
Audition de M. Rémy Rioux directeur général de l'agence française de développement

Photo de Vincent EbléVincent Eblé, président :

C'est un plaisir de vous recevoir, monsieur le directeur général. Votre dernière audition devant notre commission date de janvier 2016 - vous étiez alors secrétaire général adjoint du ministère des affaires étrangères chargé des affaires économiques - et portait sur le projet de rapprochement entre la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et l'Agence française de développement (AFD), sur lequel Fabienne Keller et Yvon Collin ont beaucoup travaillé et ont publié un rapport d'information.

Vous avez pris vos fonctions de directeur général de l'AFD en mai 2016 et, près de trois années plus tard, il paraît tout à fait utile que vous nous fassiez part de vos réalisations à la tête de cette institution et des perspectives qui s'offrent à elle.

L'AFD est placée sous une triple tutelle : celle du ministère de l'Europe et des affaires étrangères, celle du ministère de l'économie et des finances, en tant qu'institution financière spécialisée, et celle du ministère de l'intérieur.

Elle joue un rôle majeur dans notre politique d'aide publique au développement (APD), qui a par ailleurs fait l'objet d'engagements financiers importants. L'objectif du Président de la République de porter cette aide à 0,55 % du revenu national brut a été repris par la loi de programmation des finances publiques pour les années 2018-2022. Un projet de loi de programmation de la politique d'APD est en préparation.

Vous nous donnerez votre appréciation de ces évolutions et vos attentes à l'égard des textes en préparation. Vous nous direz également comment s'organise l'AFD dans son travail au quotidien pour atteindre les objectifs qui lui sont assignés. Ensuite, le rapporteur général, nos deux rapporteurs spéciaux de la mission « Aide au développement » et les membres de la commission vous interrogeront.

Je vous rappelle que cette audition est ouverte à la presse et retransmise sur le site internet du Sénat.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion