⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Intervention de Christian Cambon

Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées — Réunion du 29 mai 2019 à 9h40
Situation au venezuela — Audition de M. Lorent Saleh co-récipiendaire du prix sakharov 2017 pour la liberté de l'esprit décerné à l'opposition démocratique au venezuela

Photo de Christian CambonChristian Cambon, président :

Nous recevons aujourd'hui M. Lorent Saleh, ancien prisonnier politique vénézuélien et co-récipiendaire du « prix SAKHAROV pour la liberté de l'esprit », attribué en 2017 par le Parlement européen à l'ensemble de l'opposition démocratique vénézuélienne. M. Saleh, vous êtes accompagné de M. Juan Carlos Gutierrez, votre avocat, spécialisé dans les droits de l'homme, ainsi que de Mme Isadora de Zubillaga, que je salue.

M. Saleh, vous êtes, depuis vos jeunes années, opposant politique déterminé au régime chaviste. En 2014, après avoir dénoncé les violences commises par le régime lors des manifestations étudiantes contre le président Maduro, vous avez été arrêté et placé en détention dans une prison souterraine des services de renseignements vénézuéliens. Vous avez survécu là pendant quatre ans, dans des conditions épouvantables, sans qu'un procès se tienne, avant votre libération inespérée en octobre 2018, il y a seulement quelques mois. Nous sommes honorés et émus de votre présence ici. Nous sommes impatients d'écouter votre témoignage, et aussi de recueillir votre point de vue sur ce qui se passe actuellement dans votre pays.

Depuis plusieurs années, le Venezuela est plongé, en effet, dans une crise politique, économique et sociale sans précédent. Cette crise s'est encore aggravée depuis la réélection contestée en mai 2018 du président chaviste Nicolas Maduro et la déclaration de janvier 2019 par laquelle son principal opposant, M. Juan Guaido, se déclare président par intérim du Venezuela, en application de la Constitution et qui a été reconnu comme tel par une partie de la communauté internationale, dont la France.

Après l'échec de la tentative de M. Guaido de rallier l'armée vénézuélienne et de s'emparer du pouvoir le 30 avril dernier, le pays se trouve plus que jamais dans l'impasse. Une crise humanitaire dramatique frappe la population, se traduisant par une émigration massive vers d'autres pays de la région. Nous aurons, à cet égard, le témoignage de plusieurs de nos collègues qui se sont rendus il y a quelques semaines en Colombie. Dans ce contexte, peut-on s'attendre, à votre avis, à ce que les discussions actuellement en cours à Oslo dans le cadre de la médiation initiée par la Norvège puissent aboutir ? Frappé par les sanctions américaines, le Venezuela est dans l'incapacité de relancer son économie. Le régime pourrait-il évoluer et jouer vraiment le jeu de la transition ou va-t-on, une fois de plus, vers l'épreuve de force, malheureusement aux dépenses des populations civiles ?

M. Saleh, vous avez la parole. Je rappelle à tous que cette audition est filmée et retransmise en direct, ainsi qu'en VOD, sur le site internet du Sénat.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion