⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Intervention de Jean-Marc Todeschini

Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées — Réunion du 29 mai 2019 à 9h40
Situation au venezuela — Audition de M. Lorent Saleh co-récipiendaire du prix sakharov 2017 pour la liberté de l'esprit décerné à l'opposition démocratique au venezuela

Photo de Jean-Marc TodeschiniJean-Marc Todeschini :

Merci pour votre témoignage. Je veux vous indiquer que je ne soutiens pas le Président Maduro car mes questions, sans cette mise au point préalable, pourraient peut-être vous choquer. Je m'interroge en effet sur la façon d'intervenir, de régler la situation au Venezuela. L'opposition ne reconnaît pas l'élection de Nicolas Maduro qu'elle considère comme illégitime, pourtant une partie de l'opposition a participé aux élections. Le candidat Falcon a reçu plus de 20 % des voix et un candidat issu d'une église évangélique plus de 10 %. L'opposition n'a pas été capable d'adopter une position commune et plus de la moitié de celle-ci n'a pas participé à ces élections, ce qui a contribué à l'élection du Président Maduro avec plus de 60 % des voix. N'était-ce pas une erreur de ne pas participer à cette élection ? N'était-ce pas une façon de légitimer le président Maduro aux yeux de la population ? L'opposition ne porte-t-elle pas une part de responsabilité dans la situation actuelle ? Juan Guaido et une partie de l'opposition souhaiteraient une intervention armée pour renverser le régime. Je crois même qu'ils ont approuvé le projet d'un milliardaire américain, proche du Président Trump, qui voulait créer une armée de 5 000 mercenaires. Cette stratégie a été dénoncée par l'Union européenne et le Secrétaire général des Nations unies. Ne croyez-vous pas qu'en donnant le sentiment de renoncer à résoudre entre Vénézuéliens la crise actuelle, vous transgressez le principe de souveraineté nationale et vous contribuez à fédérer une partie du peuple derrière le Président Maduro ? Est-ce vraiment une bonne stratégie ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion