⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Intervention de René Danesi

Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées — Réunion du 18 décembre 2019 à 10h30
Audition de Mme Muriel Domenach ambassadrice auprès de l'organisation du traité de l'atlantique nord

Photo de René DanesiRené Danesi :

Le 27 novembre dernier, un accord maritime a été signé entre la Turquie et le chef du gouvernement libyen reconnu, ce qui donne aux Turcs un accès à des zones économiques revendiquées par la Grèce et par Chypre. Le 15 décembre, le ministre des affaires étrangères turc a confirmé qu'il allait soumettre au Parlement un accord militaire bilatéral conclu avec le gouvernement de Tripoli. L'armée turque pourra donc intervenir en Libye. Ce même ministre a déclaré que la Turquie songe sérieusement à réduire l'accès des membres de l'OTAN à deux bases militaires situées sur son territoire, en réponse aux sanctions américaines décidées après l'acquisition des S-400 russes. Entrons-nous dans une dangereuse escalade ? Hormis les États-Unis, Chypre, la Grèce et la France, les autres pays de l'OTAN sont-ils bien conscients des appétits grandissants du sultan Erdogan sur la scène méditerranéenne et moyen-orientale ? Ma question concerne en particulier l'Allemagne.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion