⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Intervention de Olivier Cadic

Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées — Réunion du 19 juillet 2022 à 16h30
Audition de Mme Catherine Colonna ministre de l'europe et des affaires étrangères

Photo de Olivier CadicOlivier Cadic :

Les membres du groupe Union Centriste se réjouissent sincèrement de votre nomination et nous vous adressons tous nos voeux de réussite dans l'accomplissement de votre mission.

La présidence française de l'Union européenne qui s'est achevée il y a trois semaines a été remarquée et remarquable. Nous voudrions saluer l'engagement de la France et de l'Union européenne en faveur de l'Ukraine et de son peuple. Vous avez mentionné l'adoption de sanctions européennes pour bloquer l'importation d'or en provenance de Russie. Depuis l'annexion de la Crimée en 2014, la Banque centrale russe a plus que doublé la part de l'or dans ses réserves, les portant de 8,9 % à 21,7 %. Dans le même temps, la Russie a passé des accords avec le Soudan, la République centrafricaine et le Mali pour y extraire de l'or. Le groupe Wagner sévit de manière sinistre dans ces trois pays. Avez-vous prévu une action diplomatique pour freiner l'activité russe en matière minière dans ces trois pays ?

Le ministère des affaires étrangères a perdu plus de 18 % de ses effectifs en 15 ans. Il apparaît trop souvent comme une variable d'ajustement budgétaire, une structure de coûts à réduire. Pourtant ses agents font gagner de l'argent à la France. Un agent du service des visas rapporte quatre fois plus qu'il ne coûte ! À Londres, par exemple, la délivrance des visas a rapporté 8,5 millions d'euros en 2019, et 6 millions d'euros y ont déjà été encaissés depuis le début de l'année. Les consulats ne doivent pas être vus comme des structures de coûts, mais plutôt comme des structures de profit qu'il convient de développer. Ils fournissent un service public attendu par nos ressortissants qui peinent à obtenir des rendez-vous faire renouveler leur passeport. Jean-Yves Le Drian a su mettre un terme à l'érosion des moyens ces dernières années, mais l'heure semble venue de revoir l'ensemble du dispositif pour recréer un nouvel élan. Que pensez-vous d'une loi de programmation consulaire afin de donner une nouvelle perspective à ce réseau ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion