⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Intervention de Nathalie Léandri

Mission d'information Bâti scolaire — Réunion du 28 mars 2023 à 16h30
Audition des représentants de l'assemblée des départements de france adf — Mmes marie-pierre mouton présidente du conseil départemental de la drôme présidente de la commission éducation sport et culture de l'adf marie cieters vice-présidente du conseil départemental du nord chargée de l'éducation et des collèges cécile dumoulin vice-présidente du conseil départemental des yvelines chargée des collèges et du numérique scolaire nathalie léandri vice-présidente du conseil départemental des hauts-de-seine chargée de l'éducation et du numérique éducatif et m. éric ferrère vice-président du conseil départemental de la réunion délégué aux travaux bâtimentaires et à la valorisation du patrimoine

Nathalie Léandri, vice-présidente du conseil départemental des Hauts-de-Seine, chargée de l'éducation et du numérique éducatif :

Nous retrouvons dans les Hauts-de-Seine de nombreux éléments déjà évoqués à propos des Yvelines. Notre département compte 93 collèges, qui représentent les trois quarts du bâti du conseil départemental. Nous avons dix projets de bâti neuf, pour une somme de 500 millions d'euros engagée jusqu'en 2028, avec des gains attendus de consommation énergétique pouvant atteindre 54 %. En moyenne, nous attribuons 35 millions d'euros par collège, avec un référentiel de HQE.

Depuis 2019, nous avons initié les CPE dans 62 collèges. Le retour sur investissement est considérable : la consommation énergétique, qui avait baissé de 10 % il y a trois ans, baisse aujourd'hui de 30 %, et nous sommes confiants pour l'objectif fixé en 2031.

Pour nos 21 collèges les plus énergivores, une somme de 150 millions est programmée. Nous nous interrogeons sur le fait de démolir pour reconstruire et penchons plutôt pour le déploiement des énergies renouvelables. Les investissements doivent avoir lieu à plus long terme, pour des performances satisfaisantes en 2040 : nous ne devrions pas avoir à réinvestir tous les dix ans.

Pour 34 collèges, des îlots verts sont prévus d'ici à 2028, avec la végétalisation des cours. Cette dernière concourt au bien-être tant des élèves que des équipes éducatives, qui doivent pouvoir vivre correctement dans un bâti dont l'état est parfois catastrophique, comme Mme Marie-Pierre Mouton l'a rappelé.

Il faut penser à la communication et à la sensibilisation. Nous devons également parler des démarches comportementales, qui peuvent très rapidement conduire à des baisses de consommation de 20 %. Quelques collèges participent à l'expérimentation du challenge Climat, usages, bâtiments enseignement scolaire (Cube.S). Nos agents doivent être formés pour mieux gérer le chauffage, la lumière dans les bâtiments, notamment avant les week-ends ou les vacances scolaires. De petits gestes très simples, tant des élèves que des enseignants, peuvent faire baisser la consommation : il suffit d'initier ces pratiques au quotidien.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion