Photo de Jean-Jacques Filleul

Interventions en commissions de Jean-Jacques Filleul


517 interventions trouvées.

L'obligation pour les taxis d'être équipés d'un terminal de paiement par carte bancaire est l'une des innovations importantes de la loi Thévenoud. La plupart des taxis ont fait le nécessaire, mais certains ne sont pas encore en règle. Les auteurs de l'amendement entendent s'assurer que l'obligation sera pleinement respectée. Les compagnies doiv...

La loi Thévenoud a été validée par les taxis, qui sont fiers d'avoir les mêmes moyens que les VTC.

Je félicite le rapporteur pour la qualité de son travail. Il a su maintenir un bon équilibre, en liaison avec le Gouvernement et dans le respect de la loi Thévenoud.

Merci Monsieur le préfet pour toutes ces informations. Une interrogation sur le Brexit : est-ce que la région parisienne s'organise pour recevoir des unités financières de Londres qui souhaiteraient s'installer en France ? Par ailleurs, vous avez rappelé avec justesse qu'une métropole ne s'oppose pas au territoire. Les métropoles vont bientôt c...

Je suis très fier que le Gouvernement ait relancé un projet qui traînait depuis 2006, comme je suis fier d'avoir voté la règle d'or prévue dans le cadre de la réforme ferroviaire. Cependant, n'y voyez pas une fuite en avant de ma part, je relève que le décret d'application, actuellement soumis à l'ARAFER, n'est pas encore publié et que, le mini...

Je vote aussi contre ! L'amendement n° COM-2 est adopté et devient article additionnel. Le projet de loi est adopté dans la rédaction issue des travaux de la commission. Le sort des amendements est repris dans le tableau ci-après. La réunion est levée à 12 h 15.

Merci, monsieur le rapporteur, pour votre travail sur ce domaine complexe. Cette proposition de loi est un texte équilibré, voté à l'Assemblée nationale avec l'abstention de l'opposition. Elle a fait l'objet d'une concertation avec l'ensemble des acteurs - VTC, taxis, plateformes, Loti... Elle repose sur trois principes : la responsabilité, la ...

Nous voterons contre cet amendement, faussement rédactionnel, qui modifie le texte de manière insidieuse.

Pour les mêmes raisons que précédemment, nous sommes défavorables à cet amendement. Les amendements identiques n° COM-5 et COM-2 rectifié bis ne sont pas adoptés. L'amendement rédactionnel n° COM-37 est adopté.

Nous votons contre, en attendant une analyse plus approfondie. Les amendements n° COM-42 et COM-16, identiques, sont adoptés.