Photo de Jean-Pierre Plancade

Interventions en commissions de Jean-Pierre Plancade


181 interventions trouvées.

Merci pour cette présentation dynamique et volontaire qui signe le retour de l'État stratège. Vous avez déminé la question de l'ANR. Reste que son budget, qui a diminué de 30 % depuis 2006, sera seulement de 600 millions d'euros, auxquels s'ajouteront les 300 millions d'euros non consommés. Certes, vous vous êtes engagée à ne plus réduire son b...

Nous avons longuement travaillé et beaucoup auditionné afin d'ouvrir quelques pistes. Pour approfondir la question des relations de la télévision publique avec les producteurs de programmes, notre commission s'est rendue l'an dernier à Londres, plus précisément à la BBC. Pour celle-ci, la production interne constitue une source de revenus (25 %...

J'ai dit qu'en Angleterre, la proportion était de 10 % pour les chaînes privées. La BBC est à 50 % de dépendant obligatoire plus 25 % au choix.

Je partagerai vos louanges avec ceux qui ont travaillé avec moi. Premier constat, un consensus prévaut sur la nécessité d'une évolution, sur les parts de coproduction, et sur la circulation des oeuvres, qui fait partie du donnant donnant. Tout en nous inscrivant dans la continuité de la commission, nous citons expressément les auteurs. Le débat...

Bien sûr, il est toujours possible de ne pas fixer de taux. Cependant, nous avons considéré qu'il appartenait au Sénat de dire dans quel sens il faudrait aller. Nous avons une vision globale pour demain - la vôtre, je le reconnais, est extrêmement réaliste. Nous affirmons par exemple qu'il faudra renforcer les diffuseurs. Certaines choses sont...

Comment accepter que celui qui a apporté 80 % du financement et pris le risque, ne soit que locataire de l'émission pendant un à trois ans ? Nous sommes tous d'accord là-dessus. Nous avons proposé de placer le curseur à 50 %, ce qui était une solution médiane, y compris pour le groupe de travail. J'avais envisagé de s'aligner sur le taux le plu...

La loi l'autorise. Nous voulons lancer des pistes sans revenir à la SFP : 50 % nous paraissent un juste milieu. L'essentiel est que nous soyons tous d'accord pour avancer et susciter un débat, étant entendu qu'il ne s'agit que d'ouvrir une possibilité de recourir davantage à la production dépendante.

Je souhaite insister sur le sujet de l'AERES dont je regrette vivement le sort dans ce projet de loi, ce qui a d'ailleurs été dit ici et dans d'autres commissions. Je crois que M. Houssin est victime de son succès, de sa rigueur et de son indépendance d'esprit. C'est insupportable intellectuellement car il s'agit d'une élite qui refuse le contr...

Je vous remercie d'avoir mis ce sujet à l'ordre du jour. Je suis d'accord avec l'urgence et l'analyse. Je souhaite toutefois ajouter que notre propre industrie culturelle doit aussi savoir se réformer afin de s'intégrer dans le circuit économique international.

On ne doit pas toucher à la loi de 1901, c'est un pilier de notre liberté. J'ai été longtemps vice-président en charge des affaires sociales de mon département et j'affirme qu'il est de la responsabilité des collectivités et des élus de vérifier la bonne utilisation des fonds publics. Si l'on devait toucher à la loi 1901, ce serait une erreur e...

Y a-t-il suffisamment de salles de cinéma ? Je me réjouis qu'une réflexion soit engagée sur ce sujet dont je mesure les implications financières. Je voulais surtout dire combien je suis d'accord avec vous : la flexibilité et la souplesse sont des éléments majeurs du bon fonctionnement du cinéma.

Je remarque, sans aucune malice, une grande similitude entre votre parcours et celui de votre prédécesseur : tous les deux énarques et membres du Conseil d'État, vous avez tous les deux été directeur de cabinet du Premier ministre... Il avait été président de Radio France, vous avez acquis une bonne connaissance du secteur aussi. Le groupe RD...

Je félicite notre collègue pour son travail remarquable et approfondi. Ses propositions sont logiques et cohérentes. Ma remarque porte sur la position des directeurs de musées qui est parfois ambiguë. Il faudrait les recadrer. Par ailleurs, je ne suis pas d'accord avec notre collègue Jacques Legendre qui fait une confusion intellectuelle en com...

Rose Valland était une grande résistante qui, au péril de sa vie, a permis de cacher des oeuvres d'art appartenant à des musées nationaux et à des particuliers, notamment d'origine juive.