Photo de Maurice Antiste

Interventions en commissions de Maurice Antiste


197 interventions trouvées.

Je profite de l'occasion pour vous parler d'un problème qui me tient particulièrement à coeur : la pêche. Il y a des années que je me bats car les directives européennes concernant la pêche n'ont jamais tenu compte des situations en Guadeloupe et en Martinique. Lors de ma dernière visite à Bruxelles, je m'en suis plaint auprès des représentants...

J'en prends bonne note ! Un seul chiffre : en 10 ans, nous sommes passés de 1 300 marins-pêcheurs à la Martinique à 600. J'en connais parfaitement les raisons, et je plébiscite la venue de Monsieur Karleskind.

J'aimerais que vous nous disiez, madame la ministre, si le conflit qui oppose l'USHOM à l'USH n'est pas un facteur handicapant. Comment voyez-vous une sortie à cette crise ?

En Martinique et en Guadeloupe, nos marins-pêcheurs sont en grande souffrance. En raison de décisions malvenues, ils se trouvent coincés entre une interdiction de pêcher sur la côte - en raison du chlordécone - et une interdiction de pêcher au-delà des 5 miles nautiques. Leur nombre a diminué de 50 % : c'est dramatique pour nos îles ! Nous somm...

La suppression de France Ô visait à donner plus de visibilité aux ultramarins dans l'audiovisuel national. Où en est-on ?

Permettez-moi d'abord de vous féliciter en ce grand moment et d'avoir une pensée pour Serge Larcher et Michel Magras. La création de la délégation en 2011 a suscité un enthousiasme qui ne s'est pas démenti jusqu'ici. Je voudrais à cette occasion saluer les collègues qui manifestent leur intérêt pour notre délégation. Nos travaux sont remarquabl...

Je souhaiterais remercier le président Claude Lise et lui indiquer que je ne suis pas surpris de ses propos. J'y souscris évidemment. Cet échange m'offre l'occasion d'ouvrir une réflexion globale. Certains termes sont galvaudés et je partage l'idée que certains d'entre eux ne signifient plus rien. Nous sommes perdus dans une espèce de nouveau ...

Le monde de la pêche est en grande souffrance, il m'intéresse tout particulièrement, étant fils de marin-pêcheur. Notre délégation a raison de s'y intéresser. Je milite pour que nous nous occupions de la pêche face à la crise mais il nous faut aller plus loin. Nous devons refondre la relation Europe et DOM dans le domaine de la pêche. Cela ne v...

Est-ce que dans vos réflexions vous avez pensé aux dégâts de la crise sur les budgets des collectivités comme les pertes de recettes au titre de l'octroi de mer, ce qui va miner complètement les budgets des communes.

Nous sommes contraints de reconnaître que l'Europe ne nous connaît pas. À un moment, il faudra avoir une réaction commune pour que l'Union européenne cesse de nous traiter sans nous connaître. À mon sens, il n'y a pas de question plus urgente à traiter. À Bruxelles, j'ai soutenu que mes interlocuteurs ne me connaissaient pas et je les ai invité...

L'Europe est trop éloignée des Européens, et plus particulièrement des citoyens des RUP. Cela fait dix ans que je me bats pour que l'Europe comprenne ce que représente la pêche dans nos régions ! Je vous invite à venir nous voir dans nos territoires !

Cela fait huit ans qu'au Sénat, sans relâche, j'attire l'attention des gouvernements successifs sur la question cruciale de la formation post-bac de nos jeunes. Ils ont parfois besoin d'une formation académique mais aussi de périodes en alternance dans les entreprises. Malheureusement je ne suis pas entendu alors qu'un drame se joue ! Les paren...

J'aurai deux questions. Premièrement, une question de forme : pourquoi parler de « violences conjugales » et non de « violences faites aux femmes », expression que je préfère ? En effet, le mot « conjugal » n'englobe pas forcément toutes les situations de violences faites aux femmes. Je vous recommande l'association Union femmes Martinique, qu...

J'aurai deux questions. Premièrement, une question de forme : pourquoi parler de « violences conjugales » et non de « violences faites aux femmes », expression que je préfère ? En effet, le mot « conjugal » n'englobe pas forcément toutes les situations de violences faites aux femmes. Je vous recommande l'association Union femmes Martinique, qu...

Les moyens d'observation de l'activité de l'audiovisuel public sont-ils les mêmes en ce qui concerne l'Outre-mer ? Comment avez-vous suivi la crise du démantèlement de France Ô ?

Vous l'avez dit, monsieur le président, nous souhaitions dresser un état des lieux précis de la situation. Cet état des lieux est une nécessité pour que le débat puisse se dérouler sur des bases saines et objectives, non sur des émotions ou rumeurs et dans la confusion. Ce constat que nous avons dressé s'articule autour de trois axes : - le ...

Le constat que nous dressons avec Jocelyne Guidez est donc clair : alors que les stations sont en pointe, l'invisibilité nationale est indéniable en dehors de ce seul canal qu'est France Ô. Ce constat amer force à réagir. Aussi, si pour nous le projet gouvernemental est, au mieux candide, au pire dangereux, nous ne vous proposons pas aujourd'...

Sur tous ces éléments, nous ne nous contentons pas aujourd'hui de dénoncer le projet indigent et encore flou qui est avancé. Nous avons des propositions en la matière. Nous appelons à une restructuration programmatique et fonctionnelle des chaînes publiques. Parvenir à une visibilité des outre-mer sur les écrans implique que des responsable...

Nous n'oublions pas ici les territoires, leurs paysages audiovisuels et les filières locales de production. Comme le disait Jocelyne Guidez, la disparition de France Ô pourrait fragiliser durablement l'audiovisuel dans les outre-mer. Le renforcement du service public dans les territoires passe également par son extension aux outre-mer qui n'e...