Photo de André Gattolin

Interventions sur "souveraineté" d'André Gattolin


2 interventions trouvées.

Vous avez été un homme d'État et vous dirigez une entreprise au capital franco-allemand. Notre commission entend définir les différents niveaux sur lesquels doit s'exercer notre souveraineté. Lorsqu'il s'agit de défendre notre souveraineté nationale, en recourant notamment à la dissuasion nucléaire, nous ne sommes pas dans l'obligation de partager nos technologies ou nos informations. Une souveraineté européenne partagée doit également être reconnue, en raison des échanges avec le reste du monde et de la dimension critique de l'Europe, en matière de capacités technologiques et indust...

...endu des responsables de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) chargés de la cybersécurité, mais c'était sans téléphones portables, sans compte rendu ni enregistrement... Il est impossible, au regard des informations extrêmement sensibles qu'ils communiquent, qu'il y en ait le moindre écho. Nous devons faire preuve d'une totale confidentialité. Prenons en compte non seulement la souveraineté nationale du numérique mais aussi la souveraineté européenne, évoquée dans les travaux de Mme Catherine Morin-Desailly. Qwant et Atos sont des sociétés franco-allemandes ; binationales, ne défendent-elles pas une forme de souveraineté européenne ? Nous devrons distinguer la souveraineté nationale, qui s'impose naturellement dans certains secteurs comme la défense nucléaire, et la souveraineté eur...