Photo de Corinne Imbert

Interventions sur "génération" de Corinne Imbert


2 interventions trouvées.

...on nom l’indique, l’accueil doit être familial. L’entrée en famille d’accueil est moins traumatisante que l’entrée en EHPAD, la rupture moins brutale et la personne âgée, si elle conserve un certain degré d’autonomie, peut conserver quelques habitudes et rencontrer des personnes qu’elle connaît. Les accueillants familiaux ont parfois des enfants. Cette cohabitation devient alors un exemple d’intergénérationnel au quotidien. Si nous souhaitons que l’accueil familial regroupé se développe, il faut que son modèle économique soit viable et moins onéreux qu’une place en EHPAD. Il est nécessaire de donner plus de souplesse aux conditions d’agrément afin de permettre un développement plus important de cette solution vertueuse. Aussi, madame la secrétaire d’État, je souhaite connaître votre position concer...

...onse : est-il possible de délivrer un agrément aux accueillants familiaux exerçant de façon regroupée et prenant en charge jusqu’à quatre personnes, qu’il y ait un couple ou non ? Cela permettrait d’instaurer un modèle économique plus viable. Cette solution d’accueil familial, qui est moins traumatisante pour les personnes accueillies, intéresse les familles. Le premier niveau de solidarité intergénérationnelle est bien la famille, comme l’a dit notre collègue précédemment. Reste que les évolutions sociétales font que les enfants et petits-enfants sont souvent éloignés de leurs parents et de leurs grands-parents. Je le répète, l’accueil familial doit se développer. L’agrément pour quatre personnes est important.