Photo de Gérard Cornu

Interventions sur "producteur" de Gérard Cornu


3 interventions trouvées.

C'est, pour eux, une nécessité afin de se défendre face aux grandes surfaces et aux centrales d'achat. Une concurrence entre les différentes formes de grossistes est d'autant plus souhaitable qu'à Rungis seul le prix après vente fait foi. Ce système, selon lequel le grossiste donne le prix d'achat au producteur une fois la marchandise vendue, prive l'agriculteur de la maîtrise du prix. Les cash and carry fonctionnent avec des prix affichés, résultat d'une négociation comme dans les centrales d'achats. En bref, le grossiste, en tant que défenseur des petits, est l'adversaire des centrales d'achat. L'intérêt des agriculteurs, des épiciers et des restaurateurs n'est pas qu'un grossiste domine le marché. En...

...s bien que cela vous pose un problème, monsieur le ministre, parce que vous n’êtes pas en charge du commerce. Mais cela pose aussi un problème à l’ensemble des fournisseurs, qui, face à quatre ou cinq centrales d’achat, sont très nombreux. La disproportion qui caractérise le rapport des forces justifie que l’on intervienne. Ce projet de loi est l’occasion d’adresser un signe fort à l’ensemble des producteurs et des fournisseurs pour leur dire que cela suffit, que la loi ne doit plus être ainsi bafouée.

...cord avec les propos de l'intervenant sur de nombreux points. Il lui a demandé si les coopératives souhaitaient bénéficier d'une représentation en tant que telles au sein des interprofessions. Il a également souligné la nécessité d'affirmer une position volontariste en matière d'assurance-récolte, enfin, il a souhaité connaître la position de Coop de France sur les relations entre fournisseurs et producteurs, s'agissant notamment des remises, rabais et ristournes.