⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Photo de Gisèle Printz

Interventions sur "prostitution" de Gisèle Printz


5 interventions trouvées.

Tout d'abord, félicitations à notre rapporteure et à notre président. Cette loi renforcera la lutte contre les réseaux mafieux. Les revenus de la prostitution ne doivent pas être intégrés au produit intérieur brut (PIB).

Dans d'autres pays, si. Et si la prostitution était un métier, pourquoi ne l'enseignerait-on pas dans les écoles ? Non, il ne faut pas intégrer ce qu'elle rapporte dans le PIB.

Le Gouvernement envisagerait d'intégrer le produit de la prostitution dans le PIB pour atteindre le fameux objectif de 3 %. Est-ce vrai ?

Je voudrais souligner avec vous que la prostitution ne doit pas être considérée comme un travail. Notre collègue Corinne Bouchoux a évoqué un lien entre catéchisme et abus sexuels dont les parlementaires devraient se saisir : en Moselle, nous relevons du régime du Concordat, ce qui nous place dans une situation spécifique au regard du principe de laïcité. Par ailleurs, les personnes prostituées sont soumises à l'impôt : l'État est donc complice du...

En ce qui concerne les réseaux de prostitution, est-on parvenu à une répression efficace ? Et s'agissant des grossesses des personnes prostituées, est-on informé du parcours de ces enfants ?