Photo de Jean-Luc Fichet

Interventions sur "alimentation" de Jean-Luc Fichet


6 interventions trouvées.

La première partie de nos débats va être consacrée aux aliments nouveaux. Le rapport que nous sommes en train de rédiger sur l'alimentation en 2050 évoquera en effet la question des aliments nouveaux mais aussi la production locale, les circuits courts, la production bio et le type d'alimentation que nous souhaiterions à l'horizon 2040 ou 2050. Une autre alimentation, sans être occultée, apparaît peu dans cet horizon du possible tel qu'on l'imagine. Il s'agit des aliments nouveaux tels que les viandes de culture, les algues, les ins...

Jean-Christophe Mano, la consommation de compléments alimentaires croît fortement depuis plusieurs années. Comment analyser cette évolution et ses déterminants ? Est-elle une réponse à un déséquilibre croissant de notre alimentation, ou peut-être le symptôme du passage à une conception fonctionnelle de l'alimentation, plus ou moins en rupture avec une alimentation traditionnelle basée sur le plaisir et la convivialité ? S'inscrit-elle dans un processus de différenciation des comportements alimentaires en fonction de problématiques nutritionnelles propres à certaines populations ? Je pense particulièrement aux personnes âgées...

Je me tourne à présent vers Emmanuelle Maguin. Depuis quelques années, les publications scientifiques et grand public se multiplient sur la question du microbiote intestinal. L'être humain est désormais conçu comme un hôte qui accueille des microorganismes avec lesquels il vit en symbiose. On commence à comprendre que certaines pathologies sont liées aux déséquilibres du microbiote et que l'alimentation, en contribuant à améliorer ou détériorer l'état de ce microbiote, détermine l'état de santé général des individus. Cela ouvre des perspectives importantes pour repenser les liens entre santé et aliment. Quelles conséquences doit-on en attendre pour l'avenir de notre alimentation ? En quoi la prise en compte du microbiote peut-elle changer, demain, notre façon de nous nourrir ?

Bruno Hérault, vos fonctions de responsable de la prospective, au sein du ministère de l'agriculture et de l'alimentation, vous confèrent une vue transversale sur les problématiques qui transforment le système alimentaire. Quel regard portez-vous sur ces nouveaux aliments et quelle place les voyez-vous occuper demain ? Constituent-ils une réponse globale aux défis de la transition alimentaire mondiale ou sont-ils voués à répondre à des besoins de niche ? Les précédents intervenants ont insisté sur les moteurs de leu...

Le rapport que nous préparons tient compte de cet état de fait. Notre objectif est de trouver le bon chemin pour l'amélioration de l'alimentation, dans le souci de l'intérêt général. Les omégas 3, la spiruline et le sans gluten correspondent-ils à des effets de mode ou à des réalités de long terme ?

...es. Il y a également une réflexion à mener sur la productivité et la compétitivité des industries agroalimentaires nationales. Le diagnostic que vous présentez, qui est peut-être celui que pose la profession elle-même, est un peu irénique. Nous nourrissons le monde et le monde se porte mieux, puisque la durée de vie augmente : cela mérite d'être nuancé. Nous avons des problèmes de santé liés à l'alimentation qui sont tout de même importants, y compris en France, comme le montrent les études épidémiologiques. Si l'on raisonne au niveau mondial, il est assez illusoire de croire que l'on peut résoudre les problèmes de sous-nutrition uniquement par les exportations. La question de la sécurité alimentaire mondiale est d'abord et surtout une question d'accès à la ressource. Les pays où existe une sous-nutr...