Photo de Marc Daunis

Interventions sur "EDF" de Marc Daunis


6 interventions trouvées.

Ne sous-estimez pas l'intervention de mon collègue Laurent Duplomb, qui est révélatrice d'une situation ressentie de plus en plus violemment par les usagers. Je suis nostalgique de l'EDF intégrée à l'ancienne, et regarde l'avenir avec beaucoup de prudence. De nombreux maires ou élus locaux peuvent tenir le même discours concernant les difficultés qu'ils peuvent avoir avec votre filiale Enedis. Lors de votre précédente audition, je vous avais interrogé sur l'hydrogène et la biomasse. Vous nous avez apporté des éléments qui me rassurent aujourd'hui. Enfin, j'ai découvert que la n...

Nous vous auditionnons dans la perspective du renouvellement de votre mandat. Or, pour pouvoir nous prononcer, il nous faut avoir une idée claire sur un aspect central, à savoir l'avenir de l'entreprise. Je suis un nostalgique - et rares sont les sujets sur lesquels je le suis - du modèle intégré d'EDF. Lors d'un déplacement aux États-Unis de notre commission, le régulateur californien nous avait annoncé, après nous avoir exposé les conditions dans lesquelles s'était déroulée la dérégulation aux États-Unis - c'était peu de temps après le grand black-out -, son intention de venir en France étudier le modèle EDF avant son démantèlement... Quelle est votre stratégie par rapport à Hercule ? Pensez...

...des énergies renouvelables ne vont-ils pas être freinés du fait de cette loi ? De quelle protection disposerons-nous en cas de revente spéculative à l'étranger ? Monsieur le président, vous avez parlé d'une loi rééquilibrée : ne pensez-vous pas que la seule façon de la rendre plus équilibrée serait de la retirer purement et simplement ? Je dis cela sans polémique aucune. Quel serait l'impact sur EDF si cette loi n'était pas votée ?

...estion essentielle du dialogue avec les autorités concédantes, les communes et les parlementaires. On ne peut se contenter d'une transparence purement technocratique ! Malgré la dégradation de la situation, nous faisons paradoxalement mieux en matière de coûts. Je redoute toutefois un scénario similaire à celui constaté pour Réseau Ferré de France (RFF), les sources de profit étant transférées à EDF... Ce n'est pas en cédant une partie du capital d'ERDF, comme le suggère Ladislas Poniatowski, que l'on rééquilibrera les termes de l'échange, mais en intervenant de façon structurelle sur la répartition initiale. Les prix de production vont se stabiliser ou augmenter, les coûts structurels de la distribution vont augmenter : inévitablement, cela entraînera un renchérissement de l'électricité !

Comme Marcel Deneux tout à l'heure, je serai iconoclaste : n'est-il pas temps de revenir sur l'excès de déréglementation ? Je ne prendrai qu'un seul exemple : fallait-il dépenser 100 millions d'euros pour changer d'enseigne et de logo ? Les usagers ne comprennent pas la répartition des rôles entre EDF et ERDF, sans parler de RTE ni des fournisseurs concurrents. Moi-même, j'ai dû demander à mes services une note d'information pour savoir à quel moment et à qui je devais m'adresser ! Les délais de raccordements restent trop longs. Je redoute le pire lors de l'arrivée de nouveaux opérateurs sur le marché. Il faut renouer le dialogue entre tous les acteurs et analyser lucidement les besoins. D...

a indiqué qu'il n'avait pas d'état d'âme quant au cumul des fonctions par M. Henri Proglio, étant favorable à un service public unifié de l'énergie. Il a souhaité savoir si celui-ci avait reçu un mandat clair de la part de l'Etat actionnaire, ou s'il lui appartenait d'en définir le contenu. Soulignant l'intérêt du pôle de compétitivité nucléaire de Bourgogne, il a estimé qu'EDF doit y renforcer sa participation.