Photo de Marc Laménie

Interventions sur "violence" de Marc Laménie


4 interventions trouvées.

Madame la présidente, monsieur le secrétaire d’État, mes chers collègues, en ma qualité de dernier intervenant dans la discussion générale de ce texte important relatif à l’interdiction des violences éducatives ordinaires, je m’associe pleinement aux propos de mes collègues, majoritairement féminines – huit oratrices sur dix ! –, qui m’ont précédé. Je salue le travail effectué au sein de la commission des lois par mes collègues et par le personnel de notre institution et je rappelle la préoccupation fondamentale qu’est pour nous l’intérêt de l’enfant. Je remercie aussi la députée Maud Peti...

...e titre, le « climat de confiance » auquel se réfère l’objet de cet amendement inclut tous les professionnels et tous les partenaires de l’éducation nationale, y compris les familles. Il s’agit là de sujets particulièrement sensibles : les policiers, les gendarmes, les sapeurs-pompiers, toutes celles et tous ceux qui interviennent aux différents niveaux dans ce domaine sont témoins des nombreuses violences que peuvent subir les enfants. Pour ces raisons, je soutiens cet amendement.

Je remercie monsieur le directeur général pour les éléments précis qu'il vient de nous donner sur le financement de la politique d'égalité entre les femmes et les hommes et de lutte contre les violences faites aux femmes. Si vous me permettez, je prendrai ici ma double caquette de membre de la commission des finances et de la délégation aux droits des femmes. Quand on voit que le programme 137 ne totalise que 30 millions d'euros de crédits sur la mission « Solidarité, égalité et insertions des chances », on s'aperçoit que c'est un montant infime par rapport à l'enjeu de l'égalité femmes-hom...

Les moyens financiers ne sont pas tout ; il faut également des moyens humains. Il y a aussi un problème de communication : il n'est pas simple de faire passer des messages, et la difficulté est variable d'un département à l'autre. Il faudrait aussi sensibiliser et former les personnels de la police et de la gendarmerie pour prévenir les violences.