Photo de Nadia Sollogoub

Interventions sur "retraité" de Nadia Sollogoub


5 interventions trouvées.

Je suis étonnée de votre réponse, madame la ministre. En effet, pour en revenir à l’amendement de Jean-François Longeot, une mesure d’exonération partielle des cotisations de retraite est d’ores et déjà prévue à l’article 22 de la loi montagne du 28 décembre 2016, qui dispose : « L’article L. 642-3 du code de la sécurité sociale est complété p...

Vous avez parlé du rôle des élus locaux et des outils de socialisation citoyenne de proximité. Au cours de nos travaux préparatoires, nous avons pu mesurer une certaine appétence des jeunes pour les formes d'engagement directes et concrètes. Je crois qu'il faut encourager cela, en allant au-delà des seules rémunérations symboliques. Nous propos...

Les individus qui héritent à 60 ans sont parfois encore sur le marché du travail. En effet, afin d'adapter le financement de la protection sociale au choc du vieillissement, le taux d'emploi des 55-65 ans s'accroît. Cette augmentation du travail des personnes âgées met fin à la logique de partage intergénérationnel du travail, qui prévalait dep...

...n tableau assez sombre de conflit entre les jeunes générations et celles qui, plus âgées, bénéficient d'avantages non négligeables en ce qui concerne le niveau de vie et le patrimoine, et passent parfois pour des « méchants » accrochés à leurs situations. Vous nous permettez à présent de dépassionner le débat. De fait se pose un problème global d'équité et d'évolution relative des situations. Les retraités apparaissent comme des hyperprivilégiés seulement parce que les autres générations rencontrent des problèmes importants : l'évolution générale de notre société est en cause. Les enjeux financiers, parmi d'autres, cristallisent les problèmes de relations et de solidarités intergénérationnelles. Par ailleurs, les inégalités au sein de chaque génération restent très importantes. J'ai beaucoup app...

...moine économique, il peut s'agir d'un patrimoine culturel ou d'un patrimoine d'un autre ordre. Dès lors que l'analyse n'est plus ni macro, ni globale, ni économique, on peut avoir un ressenti différent de ce qu'il se passe entre les générations, surtout si l'on sort de la macroéconomie et qu'on prend les secteurs de façon différenciée - hier soir nous avons siégé très longuement pour parler des retraités agricoles et on avait tous le sentiment qu'ils ne s'étaient pas beaucoup enrichis... La sphère familiale fonctionne aujourd'hui complètement différemment, est-ce que vous avez le même regard sur ce qu'il s'y passe ? Enfin, quand on oppose les générations, on a l'impression que les âges de la vie sont fragmentés, alors qu'il s'agit en fait d'un seul et même individu qui doit les traverser. Est-...