Photo de Stéphane Piednoir

Interventions sur "virus" de Stéphane Piednoir


4 interventions trouvées.

...ion de calcul différentiel à des classes de Terminale. La modélisation des relations entre proies et prédateurs sert d'ailleurs parfois à faire comprendre à ces mêmes classes comment un équilibre naturel peut s'instaurer, lorsque les proies ne sont plus en nombre suffisant pour permettre à des prédateurs trop nombreux de survivre. Peut-on imaginer une analogie entre ce modèle et la propagation du virus, qui conduirait à prévoir une stabilisation des effectifs présents dans chaque compartiment ? Le virus peut-il s'épuiser ? La question n'est pas sans importance, au regard de la possibilité d'une deuxième ou d'une troisième vague de contamination.

Ma première interrogation porte sur la réouverture des écoles et, plus particulièrement, sur le degré de contagiosité des enfants. Leur système immunitaire en construction leur vaudrait d'être moins récepteurs. Cela ferait-il d'eux de moindres transmetteurs du virus, ce qui serait plutôt une bonne nouvelle ? Pouvez-vous revenir, sans entrer dans les détails scientifiques, sur la spécificité de ce coronavirus ? Pourquoi est-il si virulent ? Des études sont-elles menées sur les conditions d'une possible extinction naturelle ? On parle beaucoup de la chaleur, qui intervient dans l'extinction du virus de la grippe saisonnière.

a observé que de nombreuses critiques, assorties de comparaisons peu pertinentes, ont été exprimées ces derniers jours sur la réouverture des écoles à partir du 11 mai. Existe-t-il des résultats fiables sur le degré de contagiosité des enfants ? En effet, les gestes barrières seront compliqués à mettre en oeuvre à l'école, mais les enfants pourraient ne pas être un vecteur majeur du virus.

...solue ; que les utilisateurs ne peuvent être prévenus d'un « contact » que sur la base du volontariat ; qu'enfin, en ce qui concerne les tests, les faux positifs sont extrêmement faibles mais les faux négatifs sont très nombreux, ce qui est le plus important pour juger de l'efficacité de l'application. Les applications de traçage ne seront donc pas un outil magique pour limiter la circulation du virus, mais quand bien même elles seraient peu utiles, autant essayer : quand on cherche à sauver quelqu'un de la noyade, on ne se demande pas si la bouée que l'on a sous la main est bien homologuée et si elle offre toutes les garanties de succès. Ce discours doit e?tre relayeì massivement par les pouvoirs publics, qui doit afficher clairement que me^me si le dispositif se fonde sur le volontariat, il ...