Photo de Yannick Vaugrenard

Interventions sur "mali" d'Yannick Vaugrenard


3 interventions trouvées.

Mes premières pensées vont à nos soldats morts en combattant pour nous permettre de profiter durablement de notre chère liberté. Cette dernière a le prix du sang et leur sacrifice est particulièrement douloureux ici. Il y a déjà huit ans que la France a répondu à l’appel des autorités maliennes pour contrer le risque majeur d’un djihadisme tentaculaire. Aujourd’hui, nous sommes conduits, en toute logique et sereinement, à dresser un ou des constats en pleine responsabilité. Il me semble important qu’une fois l’an la Haute Assemblée puisse mener un tel débat avec les deux ministres concernés, lorsque nos militaires sont engagés en opération extérieure. Fallait-il intervenir ? À l’é...

... République a indiqué que les efforts militaires allaient être ajustés, mais sous quelles conditions ? Le général Lecointre a récemment indiqué : « Il y a effectivement un positionnement de principe de la France qui considère qu'on ne négocie pas avec des terroristes, mais il faudra bien trouver une solution politique. Pour moi, ce n'est pas une question morale. On ne pourra pas faire la paix au Mali sans une vaste réconciliation qui dépasse les critères occidentaux. » Madame la ministre, quelles sont les formes de réconciliation qui dépasseraient les critères occidentaux ?

Je souhaite revenir sur les forces françaises au Mali. On sait que dans ce cadre-là, l'état d'esprit de la population est important. N'y-a-t-il pas un risque, qu'après avoir répondu à l'appel à l'aide du Mali, la France, avec le temps, soit perçue comme une armée occupante ? Est-ce que la force conjointe G5 Sahel est apte à prendre un jour - et quand - le relais de la France ?