Photo de Corinne Imbert

Corinne Imbert
Question orale N° 688 au Ministère de la cohésion des


Dangerosité de la nationale 141

Question soumise le 14 mars 2019

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

Email
par email

Mme Corinne Imbert attire l'attention de Mme la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sur le caractère accidentogène du tronçon Saintes - Dompierre-sur-Charente de la route nationale (RN) 141. En effet, depuis 2014 on compte huit décès sur les 9 km qui composent ce tronçon. À cela s'ajoutent de nombreux blessés et un niveau de dangerosité important pour les quelque 12 000 véhicules qui empruntent quotidiennement cette route nationale. La commune de Chaniers a essayé, à son échelle, de faire face à cette situation en installant deux radars pédagogiques et en transformant le lieu-dit Maine Allain en agglomération. Parallèlement et avec étonnement, une étude récente, conduite dans le cadre de la démarche « sécurité des usagers sur les routes existantes » a indiqué que l'accidentologie de cette zone ne présente pas de caractéristiques importantes d'insécurité malgré l'avis contraire unanime des élus concernés, des études réalisées par le centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement et malgré la sombre réalité des chiffres.

Aussi lui demande-t-elle si le Gouvernement entend mener une action afin de faire face à cette situation dramatique qui ne correspond pas à la volonté affichée par l'exécutif de réduire durablement le nombre de morts sur les routes.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette question.

Inscription
ou
Connexion