Photo de Brigitte Micouleau

Brigitte Micouleau
Question écrite N° 26548 au Ministère des solidarités


Recrutements dans les services d'aide et d'accompagnement à domicile

Question soumise le 3 février 2022

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

Email
par email

Mme Brigitte Micouleau attire l'attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur les grandes difficultés que rencontrent les services d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD) pour recruter du personnel.

En Haute-Garonne comme ailleurs, les SAAD, sont en tension. La crise sanitaire n'a certes pas amélioré la situation mais elle n'est pas la seule responsable des difficultés rencontrées.

Indispensables dans nos territoires, les SAAD sont obligés de refuser des interventions car elles ne parviennent pas à recruter ou tout simplement à garder leur personnel.

Le rapport relatif à la création de la branche « autonomie » de 2020, puis celui du conseil de la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie de mars 2021 ont tracé des pistes de financement pour la branche autonomie qui sont restées lettre morte.

La mise en œuvre de l'avenant 43 de la branche de l'aide à domicile qui prévoit de rénover la classification des salariés des services associatifs d'aide à domicile, ne fait que cliver le secteur de l'aide à domicile en opposant le secteur associatif et le secteur public. Le résultat est d'ores et déjà visible. Nombre d'agents publics sont attirés par le milieu associatif qui s'est engagé dans une revalorisation du traitement de ses aides à domicile.

Ce contexte aggrave les difficultés de recrutement des SAAD.

Aussi, elle lui demande quelle mesures fortes et tangibles compte prendre le Gouvernement pour la mise en place d'une campagne de recrutement d'urgence sur les métiers du soin et de l'accompagnement, dans le secteur sanitaire, du grand âge et du handicap.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette question.

Inscription
ou
Connexion