⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Photo de Marie-Claude Varaillas

Marie-Claude Varaillas
Question écrite N° 5483 au Ministère de l'éducation nationale


Moyens dédiés à l'enseignement de l'occitan-langue d'oc

Question soumise le 23 février 2023

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

Email
par email

Mme Marie-Claude Varaillas attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur la place des langues régionales dans l'enseignement public et les moyens dédiés à l'enseignement de l'occitan-langue d'oc.

Il existe aujourd'hui en France, une vingtaine de langues régionales en métropole et plus d'une cinquantaine dans les outre-mer, selon la base établie en 1999 par un linguiste, actualisée au fil des ans.

Depuis la révision constitutionnelle de 2008, l'article 75-1 de la Constitution stipule que « Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France ». Leur sauvegarde forme le socle d'une République indivisible. De plus, la loi n° 2021-641 du 21 mai 2021 relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, a fait entrer dans le champ législatif un double objectif de protéger et de promouvoir le patrimoine immatériel et la diversité culturelle dont les langues régionales constituent l'une des expressions.

Malgré ces textes, la fédération des enseignants de langue et culture d'oc de l'éducation nationale alerte sur les différents coups portés à l'apprentissage des langues régionales, notamment l'occitan-langue d'oc. En 2018, la réforme des lycées a mis en concurrence son apprentissage avec d'autres options facultatives, ce qui a eu comme conséquence directe une baisse de 50 % des effectifs. En 2022, à la faveur d'une nouvelle mouture des épreuves du concours de professeur des écoles, l'occitan-langue d'oc a disparu des options facultatives dans la formation préparatoire.

La promotion et protection de l'occitan-langue d'oc passe par l'émergence de cursus de langues régionales au sein des établissements publics afin de démocratiser l'offre de formation. C'est pourquoi elle lui demande quels moyens entend-il mettre en œuvre pour protéger et promouvoir les langues régionales et relancer l'enseignement de l'occitan-langue d'oc.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette question.

Inscription
ou
Connexion