⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Photo de Stéphane Sautarel

Stéphane Sautarel
Question orale N° 297 au Ministère de la santé


Déserts dentaires

Question soumise le 8 décembre 2022

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

Email
par email

M. Stéphane Sautarel attire l'attention de M. le ministre de la santé et de la prévention prévention sur les déserts médicaux dentaires.

En effet, la difficulté et les inégalités d'accès aux soins bucco-dentaires constituent une réalité sur l'ensemble du territoire français. Bien qu'il existe des mesures pour tenter de pallier ces déserts dentaires, notamment en incitant les jeunes professionnels de santé à s'installer dans les zones sous-dotées plutôt que dans celles à forte dotation en chirurgiens-dentistes, ces mesures ne sont pas suffisantes. Dans un rapport paru le 20 avril 2021, l'observatoire national de la démographie des professions de santé recommandait la formation de 7 265 étudiants en odontologie sur la période 2021-2025.

Il y a quelques semaines, le Sénat a adopté une proposition de loi visant à la consolidation et à la professionnalisation de la formation des internes en médecine générale afin de lutter contre les déserts médicaux. L'article unique de cette proposition de loi prévoit de passer de trois à quatre années la durée du troisième cycle des études de médecine générale. Ainsi, cette quatrième année amènera les internes à exercer en priorité dans les zones sous-dotées.

Il lui demande si un dispositif similaire pourrait être mis en place pour les étudiants en odontologie afin de pouvoir lutter contre les déserts dentaires.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette question.

Inscription
ou
Connexion