⚠️ ⚠️ ⚠️ Attention ! Faute de forces bénévoles suffisantes, NosSénateurs.fr ne peut plus être maintenu à ce jour. Le site ne reflète donc plus la réalité de l'activité des sénateurs depuis plusieurs mois.

Photo de Dominique Théophile

Dominique Théophile
Question orale N° 546 au Ministère de la santé


Dépistage organisé des cancers de la prostate et du sein aux Antilles

Question soumise le 30 mars 2023

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

Email
par email

M. Dominique Théophile interroge M. le ministre de la santé et de la prévention sur le dépistage des cancers de la prostate et du sein aux Antilles. Chez les hommes, il existe un lien direct entre la contamination des sols, de l'alimentation et des eaux par le chlordécone et l'apparition du cancer de la prostate. En Guadeloupe et en Martinique, les taux d'incidence de cette maladie sont les plus élevés au monde. Si le cancer de la prostate lié à une surexposition au chlordécone figure désormais au tableau des maladies professionnelles, un dépistage organisé chez les hommes de plus de quarante-cinq ans semble aujourd'hui nécessaire, à l'instar du programme national de dépistage du cancer colorectal. Si le lien entre la surexposition au chlordécone et le cancer du sein n'est pas établi chez les femmes, il n'en demeure pas moins que la précocité de l'incidence plaide en faveur de l'élargissement du dépistage organisé aux femmes de moins de cinquante ans. Aussi, il lui demande si de telles propositions sont aujourd'hui à l'étude.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette question.

Inscription
ou
Connexion