Photo de René-Paul Savary

Interventions en commissions de René-Paul Savary


1369 interventions trouvées.

Nous poursuivons nos travaux avec l'audition, ce matin, de Mme Marisol Touraine. Madame, mes chers collègues, je vous prie tout d'abord d'excuser l'absence de M. Alain Milon, président de cette commission d'enquête, retenu dans son département. Vous avez été, madame Touraine, ministre de la santé de mai 2012 à mai 2017 et vous êtes actuelleme...

Si j'ai bien compris, vous n'auriez donc pas forcément créé un conseil scientifique, madame Touraine.

Lorsque les agences ont été regroupées au sein de Santé publique France, certains s'en souviennent, il y avait aussi une volonté de rationaliser et de mettre en commun les fonctions support. Par conséquent, les moyens regroupés n'ont pas été aussi importants que ceux des agences prises séparément. Cela m'avait marqué à l'époque...

Vous avez raison, mais le rapport Delattre émanait de la commission des finances, non de la commission des affaires sociales.

Le 3 mars, le Gouvernement a décidé des réquisitions de masques. Était-ce le bon choix ?

Nous poursuivons nos travaux avec l'audition de Mme Roselyne Bachelot, ministre de la santé de mai 2007 à novembre 2010. Je vous prie d'excuser l'absence du président Milon, retenu dans son département. Comme ministre de la santé, vous avez eu à gérer une crise sanitaire pour laquelle les reproches qui vous ont été adressés, à l'époque, sont ...

Cette commission d'enquête porte sur le covid ; votre expérience peut être utile à l'analyse des membres de cette commission, qui ont déjà consacré des dizaines d'heures de réflexion à ce sujet. Notre rapporteure vous a posé des questions précises. Elle vous interroge notamment sur le besoin d'une organisation scientifique pour la prise de déc...

Il faut qu'il y ait des barreurs, mais il faut aussi des rameurs pour pouvoir avancer...

Mes chers collègues, nous poursuivons nos travaux avec une audition des anciens directeurs généraux de la santé. Je vous prie d'excuser l'absence du président Milon, retenu dans son département. Nous entendons cet après-midi le Professeur Didier Houssin, directeur général de la santé de 2005 à 2011, le Docteur Jean-Yves Grall, directeur génér...

Existe-t-il un suivi ? Pr Benoît Vallet. - Je l'ai dit, il est très difficile d'avoir une image précise du nombre de masques FFP2 réellement consommé par les établissements. C'est pourquoi nous avons mis en place un système d'information destiné à détailler ces stocks tactiques. Il faut savoir que ceux-ci sont très diffus géographiquement, pui...

Cette fois-ci, vous parlez des stocks destinés à la population ! Pr Benoît Vallet. - Ces stocks sont principalement pour la population, mais peuvent être utilisés pour aider les établissements s'ils connaissent une pénurie.

Vous parlez des stocks probablement constitués par les établissements, mais, en ce qui concerne les professionnels de santé, je suis plus dubitatif. J'ai exercé comme médecin pendant plus de trente ans : on ne m'a jamais demandé si j'avais les moyens nécessaires pour me protéger en cas de crise. On peut penser que le stock était suffisant pour ...

Ce n'est pas la priorité des GHT. Dr Jean-Yves Grall. - D'après les textes, le médico-social peut parfaitement relever de la sphère d'action des GHT. Je ne partage pas votre point de vue. Sur le terrain, vous dites que le dispositif a bien fonctionné. De notre côté, nous avons tous eu connaissance de difficultés de distribution, avec des GHT...

C'était donc bien plus qu'une tension, c'était la pénurie ! Pr Benoît Vallet. - C'était une tension permanente, liée au niveau très faible du stock initial. Oui, et ça s'est transformé en pénurie. Pr Benoît Vallet. - Je suis d'accord avec Mme la sénatrice pour dire que les besoins en masques très spécifiques comme le FFP2 doivent remonter ...

Nous poursuivons nos travaux avec l'audition de M. Gérald Darmanin, ministre de l'intérieur. Je vous prie d'excuser l'absence de notre président Alain Milon, retenu dans son département. Nous souhaiterions vous interroger sur le pilotage interministériel de la crise sanitaire. Je vais maintenant, conformément à la procédure applicable aux c...

Je vous prie de m'excuser, monsieur le ministre, nous avons la rigueur de porter le masque en permanence...