Photo de Sophie Primas

Interventions en commissions de Sophie Primas


2604 interventions trouvées.

Nous poursuivons l'examen du projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets. Nous avons, lors de notre dernière réunion, examiné 648 amendements et nous en avons adopté 266. Nous avions à examiner 86 articles délégués au fond, nous avons créé 39 nouveaux articles et en avons suppr...

présidente, rapporteure pour avis en remplacement de M. Daniel Gremillet, rapporteur pour avis. - Cet article prévoit une procédure de conciliation entre un propriétaire ou un exploitant de moulin à eau et l'autorité administrative, en cas de différends relatifs aux modalités de maintien ou de restauration de la continuité écologique. L'amendem...

L'amendement no 1824 vise à inscrire dans la loi que la préservation de la qualité des sols forestiers constitue un sujet important dont les enjeux sont multiples. L'amendement no 1824 est adopté. L'amendement de coordination no 1828 est adopté.

Cet amendement pourrait éventuellement être sous-amendé en séance pour préciser que les crédits destinés à l'agriculture ne doivent pas être touchés. L'amendement no 1829 est adopté.

L'amendement no 1831 reprend les objectifs de la stratégie d'adaptation des forêts au changement climatique pour les appliquer directement au programme national de la forêt et du bois, pour éviter une redondance. L'amendement no 1831 est adopté.

Notre commission a inscrit deux principes au présent article : le caractère proportionné des modalités d'instruction, d'information, de consultation ou de participation ; et l'information préalable des collectivités territoriales du dépôt d'une demande de titre minier sur leur territoire. L'amendement no 1834 vise à intégrer à ces dispositifs l...

L'amendement no 1835 a pour objet d'étendre la possibilité, pour l'autorité administrative, de demander aux exploitants d'installations géothermiques existantes la production et l'actualisation d'un mémoire sur le risque de sismicité : cette faculté serait ainsi autorisée jusqu'à l'arrêt des travaux, dans un souci de prévention des risques. L'...

L'amendement no 1836 a pour objet de préciser que le rééquilibrage du produit de la redevance communale des mines concerne les substances minérales, et non les hydrocarbures liquides ou gazeux, dont l'extraction est en voie d'extinction sur le territoire national, en application de la loi Hydrocarbures du 30 décembre 2017. L'amendement no 1836...

L'amendement no 1837 vise à supprimer l'alinéa 2 de l'article 21, qui prévoit une habilitation à légiférer par ordonnance afin de « transformer les fondements juridiques et les objectifs du modèle minier français ». En effet, notre commission avait déjà supprimé, la semaine dernière, les deux dispositifs que cette habilitation contenait, pour ...

Adopté à notre initiative, cet article fixe le principe selon lequel aucune fermeture de réacteur nucléaire ne peut intervenir sans la mise en service de capacité de production d'énergies renouvelables équivalentes. L'amendement no 1847 tend à mieux intégrer à ce principe le nécessaire respect des règles liées à la sûreté nucléaire.

L'amendement no 1845 a pour objet de veiller à l'accord préalable des communes ou de leurs groupements intéressés dans la mise en oeuvre de l'objectif de développement de l'éolien en mer à l'horizon de 2050 : en effet, l'association des élus locaux constitue un gage de coconstruction, et donc de réussite, des projets d'énergies renouvelables à ...

Non, seul l'éolien en mer est visé. Un amendement visant à inclure des dispositions relatives à l'implantation des éoliennes terrestres dans le code de l'environnement serait irrecevable au titre de l'article 45 de la Constitution.

J'aimerais voir ce que cela donnera de la pointe des Poulains...

L'amendement modifie l'article 22 bis I, qui lui-même modifie une disposition du code de l'énergie qui ne concerne que l'éolien en mer...

Les communes émettent déjà des avis aujourd'hui. Surtout, cet amendement est de nature programmatique : il fixe comme objectif le fait d'arriver à un accord, sans l'imposer.

Cet article prévoit l'accord préalable du maire ou du président d'établissement public de coopération intercommunale, dans le cadre de la coopération entre les services de l'État et les fonctionnaires de police municipale s'agissant de la fraude aux certificats d'économies d'énergie (C2E). L'amendement n° 1850 a pour objet de compléter ce dispo...