Interventions sur "ap-hp"

21 interventions trouvées.

Photo de Martin LévrierMartin Lévrier :

Durant la crise, on a frôlé le point de rupture sur le nombre de lits et les services de l'AP-HP tournent toujours à plein régime. Dans la perspective d'une éventuelle nouvelle vague, quelles mesures sont prises pour permettre aux personnels de se reposer ? Quelles sont les pistes pour désengorger les hôpitaux encore surchargés ? Pourquoi ne pas opérer des transferts vers les hôpitaux de province ? Quid du réarmement de l'Hôtel-Dieu qui pourrait, dit-on, accueillir plus de 100 patients en ré...

Photo de Catherine DerocheCatherine Deroche :

Quel sera l'impact financier pour l'AP-HP de la gestion de l'épidémie ? À quelle hauteur des crédits seront-ils mobilisés dans le cadre de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) ou de la garantie de financement ? Selon quel calendrier et quelles modalités anticipez-vous la reprise d'activité pour les soins déprogrammés ? Dans cette perspective, comment se fait la coordination avec les établissements privés de santé...

Photo de Brigitte MicouleauBrigitte Micouleau :

En tant que directeur général de l'AP-HP depuis 2013, vous connaissez les besoins en matériels médicaux, notamment en masques pour les personnels soignants. Ne pouviez-vous pas infléchir à temps la doctrine lancée par Marisol Touraine qui, lorsqu'elle était ministre de la santé, a fait adopter une distinction entre les stocks stratégiques et les stocks tactiques, dont la gestion a été confiée aux établissements de santé ? Les hôpitaux e...

Photo de Xavier IacovelliXavier Iacovelli :

L'AP-HP a récemment lancé une étude de grande envergure, dénommée Corimuno-19, dont l'objectif est de déterminer l'efficacité des stratégies thérapeutiques chez les patients atteints du Covid. Ce vaste projet permet la réalisation simultanée d'essais contrôlés sur la base d'un protocole unique chez les patients adultes hospitalisés. Avez-vous des résultats à nous communiquer ? Un vif désaccord portant s...

Photo de Dominique ThéophileDominique Théophile :

Le programme Covisan lancé par l'AP-HP, qui vise à casser les chaînes de transmission du virus et à éviter une seconde vague de contamination en Île-de-France, est-il exportable dans d'autres régions, notamment les outre-mer ? Comment l'AP-HP peut-elle accompagner les établissements qui souhaitent s'en inspirer ?

Photo de Yves DaudignyYves Daudigny :

...borent-elles avec la médecine de ville afin de suivre soit les patients ne nécessitant pas une hospitalisation, soit ceux qui sortent de l'hôpital ? N'est-il pas nécessaire d'inclure dans la recherche clinique des patients asymptomatiques ou ne présentant pas une forme grave de la maladie ? Comment associer la médecine de ville aux essais cliniques ? Avez-vous évalué le nombre de personnels de l'AP-HP atteints par le Covid-19 ? Ont-ils pu être testés ? Comment s'est organisée, d'une part, la montée en charge de ces tests au sein de l'AP-HP et, d'autre part, la collaboration avec les laboratoires de ville ou les autres laboratoires autorisés à titre exceptionnel à faire ces tests ?

Photo de Laurence CohenLaurence Cohen :

Votre description est pleine de passion et d'engagement. Une difficulté subsiste. S'il est juste de vouloir le retour à l'équilibre financier de l'AP-HP, on risque d'en passer par le gel des salaires et la réduction de postes. Or on manque de bras pour assurer les soins à l'hôpital. La réorganisation est une solution. Mais comment réagir au mécontentement qui gronde au sein de l'AP-HP ? Une lettre signée par 105 médecins demande votre démission. Il ne s'agit pas là d'un jugement, mais je relaie un fait. Les médecins sont inquiets de la diminuti...

Photo de Martine BerthetMartine Berthet :

Vous souhaitez ouvrir des perspectives à ceux qui travaillent à l'hôpital. L'Assemblée nationale délibère en ce moment sur la possibilité de prolonger de deux ans le droit des praticiens à diplôme hors Union européenne (Padhue) à exercer dans les hôpitaux français. Combien sont-ils à l'AP-HP ? Quelles dispositions figureront dans la prochaine loi santé pour régulariser la situation de ces 3 000 ou 4 000 praticiens ? Comment gérerez-vous le fait de ne pas renouveler cette profession d'ici à l'application de la nouvelle loi ?

Photo de Yves DaudignyYves Daudigny :

... menacée par la fongibilité de son budget avec celui de l'État. En tant que citoyen, partagez-vous leur préoccupation ? De quelles informations disposez-vous sur les pénuries de médicaments et de vaccins dans vos établissements ? Au cours d'une mission d'information sur le sujet, nous avons entendu plusieurs directeurs qui nous ont fait part d'une situation inquiétante, qui s'aggrave et pose à l'AP-HP des problèmes en termes de moyens humains, financiers et de logistique.

Photo de Laurence RossignolLaurence Rossignol :

Vous comptez vendre l'ancien hôpital Villemin à Angicourt, dans l'Oise. L'AP-HP a fait ce qu'il faut pour sécuriser le site. La date de 2020 a été évoquée pour cette opération. Pouvez-vous la confirmer ? Les élus seraient preneurs d'une date plus rapprochée. Quel est l'avenir de l'hôpital Paul-Doumer de Liancourt ? L'hôpital a été identifié comme étant l'un des lieux de travail où les femmes sont le plus exposées au sexisme : 85 % des internes sont soumis à un sexisme quot...

Photo de Jean-Marie VanlerenbergheJean-Marie Vanlerenberghe, rapporteur général :

Merci, Monsieur le directeur général pour vos propos liminaires. J'ai cinq questions à vous poser. La première concerne l'importance de l'AP-HP dans le paysage hospitalier français. On entend, en effet parfois, que les hôpitaux parisiens sont privilégiés par rapport aux autres en ce qui concerne l'attribution des moyens financiers. Qu'en est-il ? Ma deuxième question concerne un sujet d'actualité puisqu'elle porte sur la renégociation des accords sur le temps de travail qui va s'ouvrir au sein de l'AP-HP. Quels en sont les enjeux ? Comme...

Photo de Catherine GénissonCatherine Génisson :

Quel est le niveau de l'absentéisme à l'AP-HP ? Disposez-vous de statistiques relatives à la réhospitalisation des patients ayant subi une chirurgie en ambulatoire ? En matière d'organisation du temps de travail, nous sommes face à un paradoxe : il y a une demande des personnels soignants pour des journées de douze heures mais elle est préjudiciable tant aux patients qu'aux soignants. Elle me paraît par exemple pas concevable dans les servic...

Photo de Jean-Marie MorissetJean-Marie Morisset :

Pouvez-vous préciser les moyens de fonctionnement de l'AP-HP. Votre plan stratégique comporte-t-il des fusions et des fermetures d'hôpitaux ?

Photo de Jean DesessardJean Desessard :

J'ai visité l'Hôtel-Dieu la semaine dernière et ai pu me rendre compte à cette occasion du très bon état des lieux. Au regard de l'importance de la population qui gravite autour de cet établissement, on ne comprend pas les raisons pour lesquelles la fermeture du service d'urgences a été décidée. Monsieur Roux, vous avez laissé entendre que le projet de l'AP-HP permettrait à celle-ci de réaliser des économies. Ce n'est pourtant pas ce que les arguments exposés par ailleurs semblent indiquer : la vente rapporterait effectivement 160 millions d'euros mais il faut penser aux frais engendrés par toute la réorganisation administrative, le déplacement de tout le service d'ophtalmologie vers l'hôpital Cochin avec une nouvelle installation qui coûterait, si mon...

Photo de Laurence CohenLaurence Cohen :

...e même état d'esprit prévaut actuellement lorsqu'on répond aux temps d'attente inacceptables dans les services d'urgences par la fermeture de certains d'entre eux... C'est absurde ! Un projet alternatif existe. Il est fondé du point de vue à la fois économique et sanitaire. Un travail doit être réalisé pour déboucher sur un projet collectif qui soit porté par le Gouvernement et la direction de l'AP-HP. Je tiens à souligner que si cette dernière a sa part de responsabilité dans la maltraitance dont vous êtes les victimes, les responsables politiques doivent également intervenir pour mettre un coup d'arrêt à la restructuration envisagée. Enfin, j'ai été frappée par la modernité du service de pharmacologie à l'Hôtel-Dieu. Cette unité fabrique des médicaments distribués dans toute la France, c...

Photo de Jacky Le MennJacky Le Menn :

Il est peu vraisemblable que l'AP-HP ait réfléchi seule sur les questions d'organisation sanitaire à Paris. Ce point a certainement été intégré dans la réflexion d'ensemble menée par l'ARS. Je souhaiterais d'autant plus connaître la position arrêtée par celle-ci que je travaille avec mon collègue Alain Milon sur une évaluation des ARS et que nous recevrons en septembre Claude Evin, le directeur général de l'ARS d'Ile-de-France. Je...

Photo de Gérard DériotGérard Dériot, rapporteur :

s'est interrogé sur le nombre de recours en responsabilité introduits par les agents de l'AP-HP et a voulu savoir si le budget de l'AP-HP comportait une provision destinée à indemniser les agents atteints par une maladie provoquée par l'exposition à l'amiante.

Photo de Gérard DériotGérard Dériot, rapporteur :

a voulu savoir si, seuls, les personnels techniques de l'hôpital Saint-Louis étaient atteints de pathologies liées à l'amiante. Il a également souhaité obtenir des précisions sur le calendrier des travaux de désamiantage à entreprendre à l'AP-HP.

Photo de Roland MuzeauRoland Muzeau :

soulignant la qualité des mesures prévues par le « plan d'action amiante » récemment élaboré par l'AP-HP, s'est toutefois interrogé sur l'importance des moyens affectés à la réalisation de ce plan. Il a noté, en particulier, le paradoxe consistant à présenter un plan ambitieux de lutte contre l'amiante et, dans le même temps, à préconiser un plan général d'économies budgétaires. Il s'est enquis de la qualité des mesures de prévention et de protection pour les agents de l'AP-HP, mais aussi pour ceux ...