Interventions sur "coupe"

40 interventions trouvées.

Photo de Céline Boulay-EspéronnierCéline Boulay-Espéronnier, co-rapporteure :

... des équipes françaises et italiennes alors que la pratique féminine du football n'était encore reconnue officiellement ni par la Fédération française de football, ni par les structures internationales (UEFA et FIFA). La reconnaissance du football féminin par la Fédération française de football remonte à mars 1970 ; la première compétition européenne féminine n'est créée qu'en 1982, la première Coupe du monde féminine de la FIFA n'a lieu qu'en 1991. Il faut aussi avoir à l'esprit que l'intérêt pour le football féminin, dans notre pays, remonte en réalité à moins de dix ans, puisqu'il date à bien des égards de la Coupe du monde de 2011 organisée en Allemagne au cours de laquelle les Bleues se sont illustrées. Il est par ailleurs utile de rappeler l'importance du facteur culturel dans l'héri...

Photo de Christine PrunaudChristine Prunaud, co-rapporteure :

...chs, sans se trouver obligées d'abandonner à l'adolescence, faute d'effectif suffisant. Par ailleurs, la question des infrastructures est un point central pour accueillir les joueuses dans de bonnes conditions, leur permettre de pratiquer le football depuis l'enfance jusqu'à l'âge adulte, mais aussi pour faire face à la hausse de la pratique féminine qui devrait, nous l'espérons, résulter de la Coupe du monde de 2019. La FFF est consciente de cet enjeu et met en oeuvre un soutien et des aides destinés à la structuration des clubs. Il faut souligner aussi l'implication, indispensable, des collectivités territoriales dans ces évolutions. La structuration des clubs concerne notamment les terrains, le matériel, et bien sûr les vestiaires. Attirer durablement les jeunes filles vers le football s...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

... que certains joueurs de l'équipe de France masculine totalisant beaucoup moins de sélections... Ce manque de visibilité tient notamment au poids des stéréotypes et des préjugés - je ne reviendrai pas sur ce point déjà bien connu de la délégation - et à l'absence de modèles féminins. Nous connaissons l'importance des modèles dans tous les domaines d'activité des femmes. De ce point de vue, la Coupe du monde pourra contribuer à faire émerger des portraits de joueuses, dont tous les médias intervenus au cours de notre table ronde du 16 mai dernier ont souligné l'importance pour susciter l'intérêt et l'adhésion du public et inspirer des vocations. Pour avoir rencontré Laura Georges, secrétaire générale de la FFF et ancienne joueuse internationale à la personnalité et au parcours extraordinair...

Photo de Françoise LabordeFrançoise Laborde :

...l des footballeurs. Par ailleurs, j'ai été frappée par l'importance de l'écart caractérisant les rémunérations des joueuses par rapport à celles des joueurs. Il est impératif de réduire rapidement les inégalités dans ce domaine. J'ai noté à ce sujet les actions symboliquement fortes menées par les joueuses américaines ou la première titulaire du Ballon d'or féminin, qui a décidé de boycotter la Coupe du monde pour protester contre les inégalités dans le football. La question du statut et des rémunérations vaut aussi pour l'arbitrage, comme le met aussi en valeur le rapport. De façon plus générale, il me paraît essentiel de promouvoir la mixité dans les métiers du football, qu'il s'agisse de l'arbitrage, du commentaire sportif ou de l'encadrement. En ce qui concerne la pratique amateure, l...

Photo de Dominique VérienDominique Vérien :

C'est malheureusement vrai. Même quand les handballeuses françaises ont gagné la Coupe d'Europe, elles n'ont pas fait la Une de L'Équipe !

Photo de Laurence RossignolLaurence Rossignol :

Certaines prises de parole sont clairement hostiles à la médiatisation des sportives. J'ai encore entendu à la télévision des propos négatifs d'Alain Finkielkraut concernant cette Coupe du monde.

Photo de Dominique VérienDominique Vérien :

Compte tenu du sujet, nous n'avons pas à adopter un titre « académique ». La proposition de Laurence Rossignol me semble adaptée au contexte de la Coupe du monde.

Photo de Christine PrunaudChristine Prunaud, co-rapporteure :

...e témoignage d'engagement en faveur du sport et du sport féminin, auquel la délégation aux droits des femmes ne peut qu'être sensible. Je souhaite la bienvenue à nos premières intervenantes. Nous allons présenter par une courte vidéo les chiffres-clé du football féminin français. [Une vidéo est projetée.] Je suis très heureuse d'animer la première séquence de cette table ronde intitulée « La Coupe du monde en France : quel héritage pour les territoires ? ». Étant sénatrice des Côtes-d'Armor, je porte un intérêt tout particulier au lien entre football et territoires. Il est indispensable de promouvoir la pratique féminine du football dans tous les clubs, et nous espérons qu'une fois la Coupe du monde terminée, l'engouement des jeunes filles et des femmes pour le football et leur place dans...

Photo de Christine PrunaudChristine Prunaud, co-rapporteure :

Merci pour votre engagement et pour votre volonté. C'est très important à nos yeux. Nous allons vous présenter la vidéo de promotion de la Coupe du monde 2019, que je trouve très réussie. [Une vidéo est projetée.] Je donne maintenant la parole à Cynthia Truong, cheffe de projet « Programmes de développement en faveur du football féminin » au sein de la FFF, qui nous présentera les stratégies développées par la fédération dans les territoires, en termes d'animation et de mobilisation. Nous connaissons les difficultés auxquelles sont co...

Photo de Christine PrunaudChristine Prunaud, co-rapporteure :

...e du Service Communication et Promotion du football amateur. Vous avez mis sur pied un très intéressant musée itinérant qui a sillonné une grande partie de la France pour retracer l'histoire des Bleues. Pouvez-vous nous présenter ce projet ? Quelles en sont les motivations ? En outre, vous avez eu l'occasion de vous déplacer dans les territoires. Constatez-vous un engouement, une adhésion à la Coupe du monde féminine ? Y a-t-il une ferveur, un réel intérêt autour des Bleues dans les territoires ? Quelles ont été les retombées de l'exposition et les réactions des visiteurs ? Et s'il nous reste du temps, pouvez-vous retracer en quelques mots l'histoire des Bleues pour nous ?

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

...r et Laurent Eichinger à me rejoindre à la tribune. Pendant ce temps, je vous laisse découvrir la vidéo relatant le déplacement de notre délégation au Centre d'entraînement et de formation du Paris Football Club en février dernier. [Une vidéo est projetée]. Je suis particulièrement heureuse d'animer la deuxième séquence de notre table ronde dédiée au dispositif médiatique mis en oeuvre pour la Coupe du monde. Je remercie nos intervenants d'être ici pour discuter avec nous d'un sujet crucial pour la reconnaissance du sport féminin. Il nous a semblé très important de mettre l'accent sur le traitement médiatique de cette compétition de grande ampleur : l'enjeu est bien de garantir une médiatisation et une visibilité du football féminin dans la durée. Nous avons le plaisir d'accueillir aujourd'...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci beaucoup. Je donne la parole à François Pellissier, Directeur des sports du Groupe TF1. TF1 diffusera les vingt-cinq meilleurs matchs de la Coupe du monde ainsi que tous les matchs disputés par les Bleues. Pourquoi le groupe a-t-il souhaité se positionner en faveur du football féminin ? Corinne Diacre a dévoilé la composition de l'équipe de France le 2 mai sur TF1. C'était une annonce solennelle, envoyant des signes forts en faveur du sport féminin. Au-delà du Mondial, le Groupe TF1 compte-t-il inscrire dans la durée son engagement dans l...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci beaucoup pour votre engagement. La parole est à Laurent Eichinger, Directeur général de RMC Sport. Quelle place occupe le football féminin au sein de RMC Sport ? Selon vous, quels sont les principaux enjeux du foot féminin du point de vue de la médiatisation ? Quel est le dispositif mis en oeuvre par votre groupe en vue de la Coupe du monde (commentaire et analyse des matchs, diffusion de reportages sur le foot féminin, interviews ou portraits des joueuses) ? Avez-vous eu à coeur d'introduire de la mixité dans les équipes qui commenteront les matchs ? Enfin, votre expérience chez Canal Plus vous a-t-elle permis de prendre conscience de l'intérêt du sport féminin ? Quelles sont selon vous les principales qualités du footbal...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

...ns un premier temps Vincent Rodriguez, Directeur des sports de Radio France. La délégation aux droits des femmes est très heureuse de compter parmi les intervenants un représentant de l'audiovisuel public, d'autant plus que nous connaissons tous l'engagement de Radio France dans la promotion du sport féminin. Pouvez-vous nous parler de la stratégie générale du groupe Radio France en vue de la Coupe du Monde 2019, au-delà du suivi des résultats des Bleues pendant la compétition ? Avez-vous établi une stratégie particulière au niveau national et au niveau régional ? Comment articulez-vous les deux niveaux ? La Coupe du monde féminine des moins de 20 ans s'est tenue l'an dernier en France et plus particulièrement en Bretagne : Radio France s'est-elle impliquée dans la médiatisation de cet évé...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci beaucoup. J'espère que vous serez entendu et que le public suivra. De nombreux matchs de la Coupe du monde sont déjà complets et j'espère qu'il en ira de même pour les autres matchs de football féminin dans les années à venir. Je laisse la parole à Jean-Baptiste Renet, rédacteur en chef au journal L'Équipe, le titre de référence en matière de presse sportive. Il y a donc un réel enjeu à ce que votre journal donne une résonnance particulière à la Coupe du monde féminine qui se tiendra en Fra...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

...quence avec Benoît Lallement, rédacteur en chef adjoint en charge du Pôle Sport du journal Le Parisien. Le Parisien a été pionnier dans la couverture du sport féminin, et notamment du football. Quelle a été la motivation du journal pour donner de la visibilité aux équipes féminines ? Selon vous, quelles sont les principales valeurs véhiculées par le football féminin ? En outre, s'agissant de la Coupe du Monde 2019, quelle est votre stratégie globale pour couvrir la compétition ? Quels seront les supports de communication autour de cet événement : interviews ou portraits de joueuses françaises et étrangères, reportages dans les villes-hôtes, comptes rendus de matchs... ? Comptez-vous déployer des journalistes spécialisés dans les territoires ? Plus généralement, quels vous paraissent être le...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci pour votre intervention à la fois passionnante et synthétique. Je passe maintenant la parole à Virginie Bachelier, journaliste sportive et adjointe au chef du service des sports à Ouest-France, grand titre de la presse quotidienne régionale (PQR). Virginie Bachelier va nous apporter le regard des territoires sur cette Coupe du monde. Quelle est la stratégie du journal Ouest-France pour la couverture médiatique du Mondial 2019 ? Avez-vous prévu de réaliser des portraits de joueuses (françaises et étrangères), des reportages dans les villes-hôtes, des rencontres avec les supporters, des enquêtes sur les enjeux du foot féminin par exemple ? La Coupe du monde féminine des moins de 20 ans s'est tenue l'an dernier en B...

Photo de Céline Boulay-EspéronnierCéline Boulay-Espéronnier, co-rapporteure :

Votre engagement et la clarté de vos propos nous font toucher du doigt l'importance de ce sujet, auquel le Sénat a bien raison de s'intéresser puisque, vous l'avez dit, vous allez dans les villes-hôtes de la Coupe du monde féminine de football expliquer ses enjeux aux élus. Vous dites que c'est un rendez-vous de la mixité, dont nous parlons très souvent à la délégation aux droits des femmes, et pour laquelle vous voyez en la Coupe du monde un vecteur pour les politiques publiques des élus. Votre objectif est d'atteindre 200 000 licenciées, et qu'un club sur deux accueille des jeunes filles à l'avenir. Mais...

Photo de Christine PrunaudChristine Prunaud, co-rapporteure :

...tage de détails sur ce point. En outre, j'étais étonnée d'entendre que les joueuses n'ont pas conscience de l'impact qu'elles peuvent avoir sur l'évolution du football féminin. Cela ne correspond pas à ce que j'ai ressenti lors des auditions précédentes. Il me semble que ces femmes se battent constamment et qu'elles ont une réelle aura, même si elles l'ont acquise difficilement. Concernant la Coupe du monde, vous affichez une forme de pessimisme sur les retombées médiatiques de cet événement. Nous pensons, d'après les entretiens que nous avons eus, que cette compétition donnera au contraire un nouvel élan à la pratique féminine sur nos territoires.

Photo de Céline Boulay-EspéronnierCéline Boulay-Espéronnier, co-rapporteure :

Merci Madame, pour cet exposé très fourni. Nous constatons à travers nos auditions à quel point la communication et l'amélioration de la visibilité du football féminin sont des enjeux cruciaux. Comme ma collègue Christine Prunaud, je trouve préoccupant que vous pensiez que l'effet médiatique risque de retomber après la Coupe du monde. Je ne doute pas que notre rapport contribuera à maintenir l'intérêt médiatique envers le football féminin, car cela est notre objectif. Une bonne communication est effectivement une communication qui dure dans le temps. Le vrai défi réside sans doute là. Vos propos nous donnent l'impression qu'il faut souvent communiquer malgré les footballeuses, ce qui soulève la question suivante : ...