Interventions sur "délégation"

92 interventions trouvées.

Photo de Nicole DurantonNicole Duranton :

Du 24 au 28 juin dernier s'est effectivement tenue à Strasbourg la troisième partie de session de l'APCE. La délégation du Sénat y était représentée par nos collègues Maryvonne Blondin, Bernard Cazeau, Bernard Fournier, André Gattolin, Claude Kern, Jacques Le Nay, André Reichardt, André Vallini et moi-même. Cette session, qui se tenait sous présidence française du Conseil de l'Europe, coïncidant avec le soixante-dixième anniversaire de cette organisation, a été exceptionnelle, mouvementée et inédite à plus d'un t...

Photo de Nicole DurantonNicole Duranton :

Des élections législatives anticipées auront lieu en Ukraine, le week-end prochain. L'APCE était invitée à conduire une mission d'observation, mais les autorités ukrainiennes ont retiré leur invitation à la suite du retour de la délégation russe et menacent à leur tour de suspendre leur participation à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe... La prochaine session d'octobre sera sans doute tout aussi extraordinaire.

Photo de André ReichardtAndré Reichardt :

Je voudrais tout d'abord remercier Mme Duranton pour ce compte rendu qui reflète parfaitement le déroulé de cette partie de session. Comme l'ensemble de la délégation française, je me félicite du retour de la délégation russe. Mieux vaut assurément qu'elle soit à l'intérieur de l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe plutôt qu'à l'extérieur. Cela permet non seulement de renouer le dialogue, mais aussi de maintenir l'accès à la Cour européenne des droits de l'Homme, ou CEDH, aux citoyens russes, desquels émane, de très loin, le plus grand nombre de sai...

Photo de Jean-Yves LeconteJean-Yves Leconte :

Je remercie nos représentants à l'APCE. J'imagine qu'il a été difficile pour vous, madame Duranton, de voter pour le retour de la délégation russe, alors que vous connaissez bien la situation ukrainienne. On ne peut pas cependant renvoyer dos-à-dos ces deux voisins. Le sentiment de trahison des Ukrainiens est profond, même si nous aurions tous voté la même chose que la délégation française : il est important que les citoyens russes puissent avoir accès à la CEDH - même si l'on sait que ses décisions ne sont pas respectées, à conditio...

Photo de André GattolinAndré Gattolin :

Tous les membres de la délégation française étaient unanimes. Je suis un grand défenseur des libertés, et j'appartiens à plusieurs ONG russes. J'ai soutenu le peuple ukrainien dans son accès à la démocratie. Après le vote, nous nous sommes fait traiter de Laval, Daladier, Chamberlain, voire de nazis ! Certains représentants ukrainiens sont en campagne électorale après l'élection d'un nouveau président sorti un peu de nulle part.....

Photo de Nicole DurantonNicole Duranton :

À la suite du vote sur la réintégration de la délégation russe, j'ai reçu des menaces de la part d'Ukrainiens sur mon profil Facebook et sur mon adresse mail du Sénat, selon lesquelles j'aurais du sang sur les mains...

Photo de Marta de CidracMarta de Cidrac :

...nt. Je précise à cet égard que Women Safe organise demain au Sénat un colloque dont je suis la marraine. De nombreuses associations engagées dans la lutte contre les violences faites aux femmes y seront présentes. Cette manifestation mérite notre attention. Je crois qu'il faut continuer à avancer ensemble avec nos partenaires et souligner le véritable travail de fond que mènent le Sénat et la délégation sur tous ces sujets. Il est regrettable qu'une démarche constructive ne puisse prospérer. Ne faudrait-il aussi pas tenter de nous rapprocher davantage de nos collègues de l'Assemblée nationale pour avancer sur tous ces graves sujets ? Compte tenu de l'engagement des plus hautes autorités de l'État en faveur de l'égalité femmes-hommes, « grande cause du quinquennat », je suggère que notre prési...

Photo de Laurence CohenLaurence Cohen :

Sur ce sujet précis, il me semble qu'il faudrait aussi avoir une approche juridique précise, en partant du code du travail. Il est important d'avoir une approche technique de ces problèmes. Le Sénat peut être utile dans cette réflexion, car notre délégation a travaillé sur la plupart des sujets abordés par la secrétaire d'État et peut donc être force de proposition.

Photo de Maryvonne BlondinMaryvonne Blondin :

...ections sur le sujet est attendu d'ici la fin de l'année, et qu'il faut identifier les crédits et le circuit budgétaire de la procédure envisagée. Bref, je n'ai pas eu de réponse concrète à mes questions ! J'en profite aussi pour signaler que le colonel Nicolas Duvinage, alors chef du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) du Service central de renseignement criminel, que notre délégation a rencontré en janvier 2018 lors d'un déplacement au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise, est désormais commandant de la gendarmerie du Finistère. Je salue son engagement dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Photo de Laurence CohenLaurence Cohen :

S'agissant de la salle Dinah Derycke, j'aimerais savoir pour quelles raisons cette proposition n'a pas avancé. Quant au Prix de la délégation, je trouve l'idée de notre présidente excellente et j'y adhère pleinement, sous réserve de sa périodicité. Pour moi, il faut absolument le décerner tous les ans. Voyez la Journée de l'Amérique latine : cet événement a lieu chaque année au Sénat, c'est devenu une tradition. Et le président y participe toujours. Peut-être devrions-nous, au vu de ce précédent, prévoir que le Prix de la délégation se...

Photo de Jacqueline Eustache-BrinioJacqueline Eustache-Brinio :

J'avoue ne pas bien comprendre quels motifs s'opposeraient à ce que la salle où nous nous réunissons porte le nom de la première présidente de la délégation... Pour ma part, je suis d'accord avec un prix dont la remise serait annuelle. Si nous le décernons tous les trois ans, le risque est qu'il tombe assez vite dans l'oubli. L'identité d'un tel événement se construit nécessairement avec le temps. Il y a tellement de femmes dans le monde et dans nos territoires dont nous pouvons soutenir le combat par cette récompense ! Nous ne devons pas nous interd...

Photo de Françoise LabordeFrançoise Laborde :

Pour autant, cela ferait peut-être du bien aux autres délégations de se réunir dans une salle portant le nom d'une femme ! Pour en revenir au prix, je soutiens l'idée d'une remise annuelle ; la date du 8 mars me semble tout-à-fait appropriée pour inscrire cet événement dans la durée.

Photo de Marc LaménieMarc Laménie :

Je partage tout ce qui a déjà été dit. Donner le nom de cette salle à la première présidente de la délégation serait un geste fort, je le soutiens. J'aimerais également savoir pour quelles raisons cette décision a été écartée. De plus, à titre personnel, cela ne m'aurait pas choqué que Dinah Derycke ait sa plaque dans l'hémicycle. Les documents photographiques exposés dans l'immeuble du 26 rue de Vaugirard nous montrent que le Sénat a compté des sénatrices qui ont marqué l'institution, et qu'il est impor...

Photo de Laurence CohenLaurence Cohen :

...onnant. Ces réunions nous ont permis de recueillir des informations objectives de la part des deux ministères et de nous faire notre propre idée sur le sujet, sans tomber dans les postures politiques. Je trouve que les retraites représentent un sujet très important, et l'on sous-estime souvent l'impact des différentes réformes sur les femmes, dont une majorité vit sous le seuil de pauvreté. La délégation a déjà fait un travail autour des femmes et de la santé, mais j'ai l'impression que nous pouvons aller plus loin sur ce thème, notamment sur la question de la recherche, encore insuffisante, et sur un certain nombre de maladies qui touchent plus particulièrement les femmes. Nous pourrions auditionner Agnès Buzyn à cette occasion. Enfin, je suis particulièrement alertée sur la prostitution des m...

Photo de Jacqueline Eustache-BrinioJacqueline Eustache-Brinio :

Je voudrais savoir qui est en charge de la sélection des expositions sur les grilles du jardin du Luxembourg, car la délégation pourrait éventuellement y organiser une exposition avec des portraits de femmes. Lorsque j'étais maire, je l'ai beaucoup fait, notamment dans des quartiers où les femmes sont peu visibles dans l'espace public, afin de les mettre en lumière. Je trouve que ce genre d'initiative marque et interpelle les gens en montrant toute la richesse et la diversité des femmes. Vous le savez, je suis très attac...

Photo de Françoise LabordeFrançoise Laborde :

...te question depuis 2008, alors que le problème avait émergé dans le cadre de l'examen d'un texte sur l'enseignement supérieur. Certains de nos collègues l'avaient découvert à cette occasion et s'en étaient émus. Je soutiens bien sûr l'idée de travailler sur les retraites et de prolonger nos travaux sur le thème « femmes et santé », ayant été co-rapporteure, avec Annick Billon, d'un rapport de la délégation en 2014-2015, qui explorait déjà ces aspects. Le Haut conseil à l'égalité (HCE) a été récemment renouvelé et je suis heureuse d'en être membre au titre du Sénat. Faisant partie de la commission sur la santé, les droits sexuels et reproductifs, je me demande si je peux lui soumettre des idées de travail pour éviter les doublons avec notre délégation.

Photo de Michelle MeunierMichelle Meunier :

...ésormais tant les hommes que les femmes, en lien probablement avec le tabagisme des jeunes. Cette évolution est malheureuse et pourrait faire l'objet d'une réflexion de notre part. La prostitution des mineures constitue, je vous rejoins, un sujet de préoccupation croissante. Une étude sur l'application de la loi de 2016 me paraît nécessaire. C'est une démarche à laquelle doit participer notre délégation. Il me semble important de marquer le coup des suites de la conférence de Pékin. L'idée de prévoir un événement à ce sujet pour le 8 mars est donc très pertinente ! Enfin, dans la mesure du possible, je souhaiterais que nous puissions également travailler sur les familles monoparentales. Nous savons bien que les cheffes de ces familles sont très majoritairement des femmes. Comment ces dernièr...

Photo de Marc LaménieMarc Laménie :

...les violences faites aux femmes, et notamment le sujet préoccupant des féminicides, dont nous entendons beaucoup parler en ce moment. Ce sont 76 femmes qui ont été assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le 1er janvier 2019, mais je ne suis pas convaincu que l'accueil des victimes par la police et la gendarmerie soit à la mesure des enjeux, malgré le nombre de rapports réalisés par la délégation au sujet des violences.

Photo de Pierre-Yves CollombatPierre-Yves Collombat :

Les annonces de krach sont effectivement de plus en plus fréquentes et elles reposent sur des raisons objectives dont je vous parlerai. Le deuxième aspect de mon rapport sera politique, il découle des conséquences sociales de la crise. Je développerai donc plus cet aspect des choses et je ne vous cache pas que je ne suis pas optimiste. Les gens votent et il ne se passe rien. J'apprécie la délégation car on peut y évoquer des choses dont personne ne parle, y compris dans une assemblée politique.

Photo de Michel MagrasMichel Magras :

...iovisuel public. L'annonce officielle par le Gouvernement, le 19 juillet 2018, de la disparition de France Ô de la TNT, consécutive au discours du 28 juin 2018 du Président de la République à l'issue des Assises des outre-mer, avait provoqué une onde de choc dans le monde de l'audiovisuel public ultramarin. Si nous avions déjà réalisé plusieurs auditions sur ce sujet dès le 5 juillet 2018, la délégation a choisi en octobre dernier de mener une étude sur cette question afin de dresser un état des lieux circonstancié de la situation des outre-mer dans l'audiovisuel public pour formuler des préconisations éclairées. Pour l'instruction de son rapport, la délégation a ainsi entendu quelque 58 interlocuteurs qualifiés, au cours de près de 30 heures d'auditions, dont le ministre de la culture, M. Fran...