Interventions sur "désenclavement"

53 interventions trouvées.

Photo de Rémy PointereauRémy Pointereau :

... faudrait trente ans pour régénérer l'ensemble du réseau. Il s'est demandé si l'effort supplémentaire de 400 millions d'euros par an allait permettre d'accélérer le programme, notamment dans les territoires les plus fragiles, qui sont aujourd'hui délaissés. Il a regretté l'absence d'une véritable action en matière d'aménagement du territoire. Aucune grande décision politique n'a été prise pour le désenclavement de la région Centre ou du Massif central ainsi que pour la création d'une véritable ligne ferroviaire transversale, et à l'inverse, l'essentiel des moyens est toujours concentré sur l'axe Paris-Lyon ou sur la façade Atlantique. Enfin, il a fait part de son étonnement sur la faible vitesse des trains de fret, qui ne dépassent pas en moyenne 13 kilomètres/heure, ce qui semble très insuffisant pour ...

Photo de Claude BiwerClaude Biwer :

...partenariats public-privé ou en assouplissant les normes techniques. Abordant ensuite la présentation du projet de rapport, et indiquant qu'il laisserait le soin à Mme Jacqueline Alquier de présenter leurs propositions communes, M. Claude Biwer a tout d'abord souligné que les incertitudes pesant sur le financement des infrastructures de transport n'épuisaient pas, à elles seules, le débat sur le désenclavement des territoires. Bien plus, il faut constater que toute augmentation de l'effort de l'Etat en faveur des infrastructures de transport n'est pas toujours synonyme de désenclavement, les projets ne concernant pas toujours des territoires enclavés. Il a illustré ce propos en prenant l'exemple du Comité interministériel pour l'aménagement et le développement du territoire (CIADT) du 18 décembre 2003...

Photo de Jacqueline AlquierJacqueline Alquier :

a ensuite exposé les propositions avancées dans le rapport de la DADDT, après avoir remarqué que le désenclavement constituait une condition nécessaire, mais non suffisante du développement d'un territoire. Le désenclavement, qui est un facteur d'adéquation de l'offre et de la demande et donc d'allocation optimale des ressources et des activités, doit être réalisé en tenant compte du projet des territoires, et s'appuyer sur une stratégie de développement des acteurs locaux. Sinon, la réalisation d'une sortie ...

Photo de Daniel DuboisDaniel Dubois :

après avoir félicité M. Claude Biwer et Mme Jacqueline Alquier pour la qualité et l'intérêt de leur travail, a indiqué que, pour lui, la question du désenclavement ne pouvait être dissociée de la problématique d'ensemble de l'aménagement équilibré du territoire. Au-delà du désenclavement, qui ne se limite pas aux moyens de transports ferroviaires ou routiers mais englobe également le désenclavement numérique, il faut en effet prendre conscience de l'enjeu majeur que constitue le fait que l'espace rural représente 80 % du territoire. Comment va-t-on assurer ...

Photo de Gérard BaillyGérard Bailly :

... des infrastructures de transport et il a émis l'idée que l'on pourrait lancer à cette fin un grand emprunt national. Rappelant qu'une partie du Haut Jura était déjà considérée, lors de l'adoption de la « loi Pasqua », comme une des régions les plus enclavées de la Franche-Comté, il a estimé qu'il faudrait trouver des critères permettant de définir les régions justifiant un effort prioritaire de désenclavement. A propos de la création éventuelle d'une taxe sur les poids lourds, il a souligné que, l'Etat ayant transféré aux collectivités territoriales tout le réseau routier pouvant doubler celui des autoroutes, on assisterait, si la taxation ne s'appliquait pas sur ce réseau, à un développement rapide du phénomène, déjà perceptible, des itinéraires de substitution. Il faut donc que la réflexion sur la ...

Photo de Daniel ReinerDaniel Reiner :

...s comités interministériels d'aménagement. Il y a eu la planification, nationale et régionale, puis les schémas de services collectifs et plus rien aujourd'hui. Le projet de loi de programme de mise en oeuvre du Grenelle de l'environnement propose de réintroduire un schéma national de transport : c'est sans doute une bonne idée, mais on ne peut en rester là, sinon on ne règlera pas la question du désenclavement. Il serait donc opportun de prévoir une déclinaison régionale de ce schéma national, et peut-être d'amender en ce sens le projet de loi, ce qui serait d'ailleurs cohérent avec les dispositions du texte prévoyant que la politique de transports participe à l'aménagement du territoire.

Photo de Jean DesessardJean Desessard :

a relevé que Mme Jacqueline Alquier avait, dans ses propos, tempéré la notion de désenclavement en se référant à la préservation de la biodiversité, et souligné que l'on ne pourrait pas toujours augmenter la distance entre domicile et lieu de travail. Il a dit partager ces préoccupations et a ajouté que l'on pouvait aussi s'interroger sur le développement de certaines formes de tourisme de masse, qui exigent des infrastructures importantes, ne génèrent qu'une activité saisonnière, sont parf...

Photo de Jacqueline AlquierJacqueline Alquier :

a précisé que ce rapport traiterait notamment de la question du développement en milieu rural des technologies de l'information et de la communication, ce qui explique que le rapport sur le désenclavement du territoire n'aborde pas ce sujet. Elle est convenue de l'importance de la question du financement des infrastructures de transport, sujet sur lequel M. Claude Biwer et elle-même avaient fait porter en premier lieu leur réflexion, mais qui avait été largement traité par le récent rapport d'information de la commission.

Photo de Claude BiwerClaude Biwer :

a également précisé que le rapport de MM. Jean François-Poncet et Claude Belot, qui portera sur l'organisation et l'évolution de la ruralité, complétera le travail qu'il avait mené avec Mme Jacqueline Alquier sur le désenclavement du territoire, et déclaré qu'il serait souhaitable que ces deux rapports, ainsi que le rapport d'information de la commission sur les infrastructures de transport, puissent déboucher sur des propositions communes. Estimant comme M. Daniel Dubois qu'il était essentiel d'organiser un dialogue sur les solutions à apporter au problème de l'aménagement équilibré du territoire, il a cependant observé ...

Photo de Daniel ReinerDaniel Reiner :

a souligné que l'actuelle réorganisation de l'implantation territoriale de l'armée fournissait un exemple très actuel de la question du désenclavement : c'est en effet parce qu'elles sont trop « enclavées », qu'elles sont « loin de tout », que sont abandonnées certaines implantations, les collectivités territoriales concernées étant ainsi doublement pénalisées. Il a ajouté que la question du désenclavement était d'autant plus déterminante qu'elle concernait des territoires où l'on peut avoir, à moindre coût, une meilleure qualité de vie qu'aill...

Photo de Jacqueline AlquierJacqueline Alquier :

La délégation a examiné le rapport de M. Claude Biwer et Mme Jacqueline Alquier sur le niveau d'équipement de la France en infrastructures de transports et ses conséquences sur le désenclavement des régions françaises.

Photo de Claude BiwerClaude Biwer, rapporteur :

...être conçus dans le cadre de partenariats public-privé. Abordant ensuite la présentation du projet de rapport, et indiquant qu'il laisserait le soin à Mme Jacqueline Alquier de présenter leurs propositions communes, M. Claude Biwer, rapporteur, a tout d'abord souligné que les incertitudes pesant sur le financement des infrastructures de transport n'épuisaient pas, à elles seules, le débat sur le désenclavement des territoires, notant que l'on ne pouvait que constater que toute augmentation de l'effort de l'Etat en faveur des infrastructures de transport n'était pas toujours synonyme de désenclavement, les projets ne concernant pas toujours des territoires enclavés. Le rapporteur a illustré ce propos en prenant l'exemple du Comité interministériel pour l'aménagement et le développement du territoire (C...

Photo de Jacqueline AlquierJacqueline Alquier, rapporteur :

a ensuite exposé les propositions conjointes des deux rapporteurs. En introduction à son propos, elle a remarqué que, s'il pouvait certes être considéré comme un facteur de développement, le désenclavement constituait une condition nécessaire, mais non suffisante de ce dernier. Il faut aussi, en effet, que le désenclavement, qui est un facteur de meilleure rencontre de l'offre et de la demande et donc d'allocation optimale des ressources et des activités, soit réalisé de manière adaptée au projet des territoires, et cohérente avec la stratégie de développement des acteurs locaux. Sinon, la réalisat...