Interventions sur "durable"

268 interventions trouvées.

Photo de Dominique GillotDominique Gillot :

Ce sujet est d'actualité : la semaine dernière, nous participions à un colloque de la conférence des présidents d'université qui a introduit dans ses réflexions le défi de la biodiversité. La pluridisciplinarité est essentielle. Vous estimez que l'éducation à l'environnement et au développement durable ne doit pas se concentrer sur les enfants, mais ils sont un très bon vecteur de changement du comportement des adultes. Il faut redonner toute sa place à l'observation, mais en luttant contre les idées reçues qui empêchent les classes de découverte de se multiplier. J'ai réussi la semaine dernière à installer un poulailler dans un centre de loisirs, mais il a fallu déployer des trésors de persuas...

Photo de Dominique GillotDominique Gillot :

Ce sujet est d'actualité : la semaine dernière, nous participions à un colloque de la conférence des présidents d'université qui a introduit dans ses réflexions le défi de la biodiversité. La pluridisciplinarité est essentielle. Vous estimez que l'éducation à l'environnement et au développement durable ne doit pas se concentrer sur les enfants, mais ils sont un très bon vecteur de changement du comportement des adultes. Il faut redonner toute sa place à l'observation, mais en luttant contre les idées reçues qui empêchent les classes de découverte de se multiplier. J'ai réussi la semaine dernière à installer un poulailler dans un centre de loisirs, mais il a fallu déployer des trésors de persuas...

Photo de Ronan DantecRonan Dantec :

...premier a trait à la citoyenneté et il passe par l'éducation civique et le second pose le problème de la réforme des sciences naturelles. L'enfant dans le primaire est assez prescripteur sur ses parents mais à l'adolescence, les choses se dégradent : l'enjeu majeur est donc celui du collège. La réforme des rythmes scolaires permettra d'intégrer l'éducation à l'environnement et au développement durable. Qui, au sein du ministère de l'éducation nationale, est capable de coordonner et d'écrire un programme cohérent en la matière ?

Photo de Ronan DantecRonan Dantec :

...premier a trait à la citoyenneté et il passe par l'éducation civique et le second pose le problème de la réforme des sciences naturelles. L'enfant dans le primaire est assez prescripteur sur ses parents mais à l'adolescence, les choses se dégradent : l'enjeu majeur est donc celui du collège. La réforme des rythmes scolaires permettra d'intégrer l'éducation à l'environnement et au développement durable. Qui, au sein du ministère de l'éducation nationale, est capable de coordonner et d'écrire un programme cohérent en la matière ?

Photo de Évelyne DidierÉvelyne Didier :

...dans le primaire et dans le secondaire : ce sont deux métiers différents, car l'instituteur est dans une seule et même classe toute la journée alors que dans le secondaire, le professeur enseigne une seule matière. Aujourd'hui, l'éducation initiale va de l'enfant aux jeunes adultes. Il faut donc tenir compte de l'âge de ceux à qui l'on s'adresse sur ces thématiques essentielles du développement durable.

Photo de Évelyne DidierÉvelyne Didier :

...dans le primaire et dans le secondaire : ce sont deux métiers différents, car l'instituteur est dans une seule et même classe toute la journée alors que dans le secondaire, le professeur enseigne une seule matière. Aujourd'hui, l'éducation initiale va de l'enfant aux jeunes adultes. Il faut donc tenir compte de l'âge de ceux à qui l'on s'adresse sur ces thématiques essentielles du développement durable.

Photo de Brigitte Gonthier-MaurinBrigitte Gonthier-Maurin :

Je me félicite de cet avis car nous sommes dépositaires de notre planète. Les défis et difficultés auxquels nous sommes confrontés résultent pour une bonne part de l'activité humaine. Comment penser un développement durable sans un développement solidaire ? Sinon, nous appliquerons un cataplasme sur une jambe de bois. Nous devrons réfléchir à nos choix de production.

Photo de Brigitte Gonthier-MaurinBrigitte Gonthier-Maurin :

Je me félicite de cet avis car nous sommes dépositaires de notre planète. Les défis et difficultés auxquels nous sommes confrontés résultent pour une bonne part de l'activité humaine. Comment penser un développement durable sans un développement solidaire ? Sinon, nous appliquerons un cataplasme sur une jambe de bois. Nous devrons réfléchir à nos choix de production.