Interventions sur "mer"

1139 interventions trouvées.

Photo de Philippe BonnecarrerePhilippe Bonnecarrere :

...e conduit à penser qu'une situation bipartisane assez proche de celle qui existe en Italie devrait prochainement s'établir en France. Nos échanges mettent également au jour l'accentuation des faiblesses de l'économie française : l'Italie exporte pour 37 milliards d'euros de biens, de services et de marchandises vers la France, contre 31 milliards d'euros de la France vers l'Italie. Ce déficit commercial de 6 milliards d'euros n'empêche pas les Italiens de s'agacer de ce qu'ils appellent la « prédation » des grandes entreprises françaises. Il existe ainsi un paradoxe entre la réalité économique de notre pays et la bonne santé qu'affichent les sociétés du CAC 40. Notre déficit commercial est généralisé à la plupart de nos partenaires européens, y compris l'Autriche ou la Hongrie. Seuls nos éch...

Photo de Yannick BotrelYannick Botrel :

Je vous remercie pour vos interventions, car elles nous donnent un éclairage inédit sur un certain nombre de points. J'ai retenu que le gouvernement italien était toujours populaire aujourd'hui. A-t-il pour autant la confiance des Italiens ? L'emprunt public lancé récemment dans ce pays s'est révélé un échec, ce qui prouverait que les Italiens n'ont confiance ni dans leurs institutions ni dans leurs dirigeant...

Photo de André GattolinAndré Gattolin :

Je n'ai pas participé au déplacement, mais je me suis récemment rendu à Rome. Pour bien comprendre la situation politique actuelle en Italie, je conseille la lecture d'un article remarquable de Raffaele Alberto Ventura, paru dans la revue Esprit en octobre dernier et intitulé « La philosophie politique du Mouvement 5 étoiles ». Chacun connaît le rôle joué par une grande société russe dans l'émergence de ce mouvement. Tout le monde est également au courant de la disparition de sa figure emblématique Beppe Grillo. En revanche, il est intéressant de découvrir que le M5S a cessé de travailler à partir de plateformes participatives - comme il le faisait depuis l'origine - au moment de la constitution du nouveau gouvernement. Lorsqu'il a été question de faire valider la composition du nouvel e...

Photo de Jean-François RapinJean-François Rapin, rapporteur :

...ela pour quoi ? Et ensuite : pourquoi en sommes-nous arrivés là ? Dans l'enchaînement qui nous a conduits à la résolution du 1er août, provoquant une crise et une forte angoisse dans les ports concernés, nous n'avons pas encore réussi à décrypter tous les facteurs politiques. Je vous prie d'abord d'excuser notre collègue Pascal Allizard, qui est en déplacement. Didier Marie et moi-même nous exprimerons en son nom, avec son autorisation. Le rapport soumis à votre examen, ainsi que la proposition de résolution européenne qui l'accompagne, sont motivés par une proposition publiée le 1er août par la Commission européenne, afin de tirer les conséquences du Brexit. Elle a ému le monde maritime français, jusqu'au Gouvernement et aux régions maritimes concernées, car elle tendait à remplacer l'actu...

Photo de Didier MarieDidier Marie, rapporteur :

...ande. Le retrait du Royaume-Uni laissera ces trajets inchangés, l'Irlande ayant ses propres liaisons maritimes avec le continent. La seconde catégorie d'échanges maritimes entre l'Irlande et la partie continentale de l'Union emprunte le long bridge, surnom anglais donné aux trajets terrestres entre Liverpool et Calais via le tunnel sous la Manche. Ce trajet se situe entièrement sur le corridor « mer du Nord - Méditerranée ». Or les poids-lourds qui empruntent le long bridge n'apparaissent pas dans la partie de l'étude consacrée aux autoroutes de la mer, publiée en avril 2018 par le coordonnateur européen de ces autoroutes. Dans sa réponse au courrier envoyé le 10 août par Mme Élisabeth Borne, ministre des transports, Mme Violeta Bulc, commissaire aux transports, a invoqué précisément cette...

Photo de Didier MarieDidier Marie, rapporteur :

...ers ceux-ci les subventions européennes. Or du fait du Brexit et de la nécessité de récupérer une partie du trafic irlandais, les ports français devront faire des travaux d'aménagement. Les représentants des autorités portuaires nous ont souligné l'importance des investissements en jeu. L'impossibilité d'accéder aux financements européens représenterait un fort déficit de compétitivité. Pour résumer notre propos, il faut rejeter la proposition de règlement parce que le véhicule juridique est inadapté, parce qu'il n'y a pas eu d'étude d'impact, et que les réseaux maritimes et terrestres sont confondus dans la décision de la Commission européenne. Enfin, au cours de l'examen du projet de loi d'habilitation portant sur le Brexit, il nous a été indiqué que le Gouvernement recruterait 700 douani...

Photo de André GattolinAndré Gattolin :

...lements (CE) n° 680/2007 et (CE) n° 67/2010, (5) Vu le règlement (CE) n° 1315/2016 du Parlement européen et du Conseil du 11 décembre 2013 sur les orientations de l'Union pour le développement du réseau transeuropéen de transport et abrogeant la décision n° 661/2010/UE, (6) Considérant que la proposition du règlement COM(2018) 568, publiée le 1er août 2018, tend à introduire, dans le corridor « Mer du Nord - Méditerranée », une liaison maritime spécifique entre deux ports de la République d'Irlande faisant partie de ce corridor et Zeebrugge, Anvers et Rotterdam, sans mentionner les ports de Calais, ni de Dunkerque, (7) Approuve l'intention d'anticiper les éventuelles conséquences imputables à un retrait du Royaume-Uni en l'absence d'accord avec l'Union européenne ; (8) Estime indispensabl...

Photo de Jean-Marie BockelJean-Marie Bockel, rapporteur pour avis du programme 178 « Préparation et emploi des forces » :

Alors que le MCO aéronautique fait tant parler de lui, le MCO naval paraît satisfaisant. Le PLF 2019 consacre un renforcement des moyens financiers alloués au maintien en condition opérationnelle des équipements +1% pour la marine, +7% pour les aéronefs et +17% pour les matériels terrestres. Pouvez-vous nous confirmer que vous serez ainsi en état de tenir vos contrats opérationnels ? La disponibilité technique opérationnelle est préoccupante en outre-mer. La livraison de six nouveaux patrouilleurs d'Outre-mer (POM), que vous avez annoncée, devrait améliorer la situation. Pour autant, nous savons que les matériels neufs sont de gros consommateurs de MCO lors des mises en service. Prévoyez-vous finalement une ...

Photo de Christine PrunaudChristine Prunaud, rapporteur pour avis du programme 178 « Préparation et emploi des forces » :

... mais aussi en réorganisant l'ensemble de la marine. Le remplacement de vieux bâtiments aux équipages nombreux par de nouveaux bâtiments aux équipages plus réduits devait vous permettre de dégager des marges de manoeuvre. Pouvez-vous détailler ces avancées ? Le plan stratégique que vous nous avez présenté permettra-t-il une meilleure formation des marins, et une augmentation du nombre de jours en mer par bâtiment ?

Photo de Joël GuerriauJoël Guerriau, rapporteur pour avis du programme 212 « Soutien de la politique de défense » :

Amiral, sur le plan des Ressources Humaines, le plan Mercator fait ressortir plusieurs objectifs, dont deux qui me paraissent essentiels, celui du double équipage : vous avez évoqué que dès l'année prochaine vous mettriez trois bâtiments dans cette perspective. Qu'est-ce qui vous paraît être la meilleure des projections ? Combien de bâtiments devraient ainsi fonctionner ? Est que c'est trop tôt pour le dire ou est-ce qu'aujourd'hui vous avez déjà des...

Photo de Gilbert RogerGilbert Roger, rapporteur pour avis du programme 212 « Soutien de la politique de défense » :

...e de l'organisation du double équipage, telle que vous la voyez sur cette année budgétaire, bien évidemment, et, peut-être, l'année suivante. C'était une innovation qui paraissait extrêmement intéressante. Comment vous la ressentez auprès de vos marins et peut-être aussi auprès du recrutement à venir ? Vous aviez évoquez le souci permanent d'avoir des recrutements sous le coude, si j'osais m'exprimer ainsi, de quelle façon cela peut se traduire ? S'agissant de la mise en place de Source Solde, nous avons compris qu'elle était retardée de septembre 2018 à septembre 2019. Nous souhaitons que cela fonctionne, tout comme vous, je le suppose. Mais à ce changement de logiciel s'ajoute le prélèvement à la source des impôts. Pensez-vous possible de mener ces deux changements de front sans risque ?

Photo de Robert del PicchiaRobert del Picchia :

Je constate que la marine française parvient à être présente dans toutes les mers du monde alors qu'il existe de plus en plus de « zones de non-droit » sur la planète. Avez-vous les moyens de les faire reculer ?

Photo de Yannick VaugrenardYannick Vaugrenard :

Le réchauffement climatique n'est pas sans conséquence sur le commerce international. Des navires parviennent aujourd'hui à traverser l'Arctique et la mer du Nord et ce, presque tout au long de l'année. Cela a-t-il une incidence sur la présence de notre marine dans l'Arctique et dans l'Atlantique Nord ? Le cas échéant, quelles sont les conséquences financières de la réorganisation de votre déploiement ?

Photo de Cédric PerrinCédric Perrin, programme 146, mission « Équipement des forces ») :

rapporteur pour avis (mission « Défense », programme 146, mission « Équipement des forces »). - Mon général, merci pour les mots que vous avez prononcés à l'endroit de notre commission. Ceci démontre que, derrière notre président, Christian Cambon, nous sommes tous là pour soutenir les armées. Le PLF prévoit la livraison d'un certain nombre de matériels. Nous avons une inquiétude concernant la livraison des 89 Griffon. Arquus et Nexter seront-ils en mesure de les livrer, alors qu'on sait que seuls trois d'...

Photo de Joëlle Garriaud-MaylamJoëlle Garriaud-Maylam :

...diales en matière de prévention contre le terrorisme, et pour passer un message de citoyenneté et de laïcité face à des étrangers et des binationaux qui n'en comprennent pas toujours ces enjeux. Quand les JAPD ont été créées, on avait complètement oublié les Français de l'étranger, alors que c'est un sujet très important. Elles ne sont peut-être pas très adaptées, mais il faut cependant les réformer. C'est un message fort qu'il est important de faire passer aux binationaux, qui ne parlent parfois même plus le français !

Photo de Joëlle Garriaud-MaylamJoëlle Garriaud-Maylam :

...serves et le SNU. Les armées ne seront-elles en charge que de la formation des formateurs ? Rien n'est décidé, bien qu'un certain nombre de sujets soient à l'étude. La partie obligatoire comporterait deux phases, dont une d'engagement qui peut être choisie par l'intéressé. Celle-ci pourrait-elle avoir lieu dans le cadre des préparations militaires réalisées par les différentes armées ? On doit former annuellement 20 000 jeunes. S'il fallait répondre à une demande beaucoup plus importante...

Photo de Guillaume ArnellGuillaume Arnell, rapporteur coordonnateur :

Monsieur le préfet, je vous remercie de cet exposé d'ampleur. À titre personnel, j'ai voulu faire taire les rumeurs naissantes sur le pré-positionnement et l'omniprésence de l'armée au détriment des acteurs politiques de terrain. Il m'a semblé utile d'indiquer à la représentation nationale et au Premier ministre que ce que l'on aurait pu dire ou faire n'aurait rien changé à la force du phénomène ni aux dégâts occasionnés. Nous ...

Photo de Mathieu DarnaudMathieu Darnaud, rapporteur :

Je vous remercie de l'exhaustivité et de la précision de vos propos. Nous voulons véritablement aller au fond du sujet, à partir, notamment, de l'exemple d'Irma, et transposer le déroulé de la gestion de crise à un autre territoire où se produirait un événement de même ampleur. Quel a été, en l'espèce, le rôle dévolu au ministère des outre-mer dans la cellule interministérielle ? Nous avons bien compris que...

Photo de Guillaume ArnellGuillaume Arnell, rapporteur coordonnateur :

Je remercie la gendarmerie pour le travail réalisé, notamment grâce au général Descoux. Grâce à lui, j'ai pu intégrer le dispositif du centre opérationnel départemental, dont j'avais été écarté, pour venir en aide aux populations. Lorsque vous avez signalé qu'il fallait réquisitionner tous les moyens matériels, j'ai frémi : cela se fait à Saint-Barthélemy, et cela se faisait à Saint-Martin. Chargé de l'a...

Photo de Stéphane ArtanoStéphane Artano :

Merci pour la qualité de vos interventions et l'absence de langue de bois, alors que nombreux sont ceux qui, sur les réseaux sociaux, ont dénigré les moyens mis en oeuvre. Le législateur ne pourrait-il pas prévoir qu'on puisse s'affranchir du code des marchés publics en cas de contexte extraordinaire, même si je suis un fervent défenseur de ce code en temps normal ? Le temps nécessaire pour lancer l...