Interventions sur "radio"

434 interventions trouvées.

Photo de Corinne BouchouxCorinne Bouchoux :

Votre exposé était empreint d'une certaine sérénité et de satisfaction pour le travail accompli qui est indéniable. Je voudrai revenir sur un point que vous avez précédemment esquissé et qui me paraît important. La génération actuelle des auditeurs est essentiellement venue à la radio par transmission familiale. Une deuxième génération a acquis l'habitude de la radio en écoutant les radios libres. La génération suivante est la première à ne pas être acculturée à l'usage habituel de la radio. J'aurais souhaité vous entendre sur le fond. Que faites-vous pour développer la culture scientifique en général et tout particulièrement l'éducation aux médias ? Comment comptez-vous capte...

Photo de Colette MélotColette Mélot :

Votre exposé était tout à fait intéressant et nous a éclairés sur bon nombre de sujets. Même à l'heure d'internet, le média radio demeure déterminant dans la carrière d'un artiste et permet de générer des revenus et des droits voisins. L'ensemble de la filière musicale a soutenu le principe de l'application des quotas radio pour la mise en place de mesures visant à limiter la concentration des titres. Cette mesure est essentielle pour permettre la découverte et l'exposition la plus large possible de nouveaux talents chantan...

Photo de David AssoulineDavid Assouline :

...tion : je serai heureux de recueillir votre sentiment sur le contenu d'une tribune écrite dans laquelle notre rapporteur propose la fusion de l'ensemble des services publics dans une holding, qu'accompagneraient une réduction de moyens et la suppression totale de la publicité. Vous êtes, d'ailleurs, dans une démarche inverse avec la publicité avec laquelle vous comptez assurer le développement de Radio France. Pensez-vous par ailleurs que la réduction du périmètre et du nombre de salariés représente une perspective envisageable sans mettre en péril cette maison ? C'est là l'essentiel. Je veux saluer à travers vous le service public de la radio, irremplaçable dans le contexte actuel. Heureusement que demeure un pôle de stabilité portant haut la culture, l'intelligence et la formation, avec des p...

Photo de Christine PrunaudChristine Prunaud :

Je remercie également M. Gallet pour sa présentation. Nous avons tous pris acte de ce que Radio France connaît actuellement une phase historique. Vous nous avez également indiqué que les efforts étaient répartis sur l'ensemble du groupe et qu'auparavant sa gestion était dépourvue de culture économique. Chacun appréciera. Vous êtes revenu sur les conséquences des grèves, sans vraiment en évoquer les motifs. Tout comme notre collègue David Assouline, j'aimerais recueillir vos impressions sur ...

Photo de Dominique GillotDominique Gillot :

Je reviendrai sur la question de notre collègue Corinne Bouchoux sur la formation des esprits à la culture scientifique qui est porteuse de transformation sociale. Sans demander à la radio d'exercer le métier de l'éducation nationale, un travail doit être accompli pour former les esprits qui ont besoin d'être éclairés. Dans nombre de domaines, la société est emportée par le progrès scientifique et technologique qui est source d'incompréhensions. Le rôle d'une radio de service public serait de contribuer à cette éducation des esprits en s'appuyant sur le lien entre les scientifiques...

Photo de Marie-Christine BlandinMarie-Christine Blandin :

À la suite de ce que vient d'évoquer notre collègue Dominique Gillot, je rappellerai que Radio France a fait beaucoup plus pour la culture scientifique que France Télévisions. J'espère que dans le cadre de votre rapprochement, vous pourrez former les représentants de cet opérateur sur le sujet ! S'agissant de Sophia, la réponse qui nous a été faite est très précise et je vous en remercie. Cependant, lorsque vous nous indiquez qu'il ne s'agissait pas de salariés, mais de bénéficiaires d'un ...

Photo de Michel SavinMichel Savin :

Représentant le Sénat au conseil d'administration de Radio France, je souhaitais donner mon point de vue. Tout d'abord, Radio France conduit, à mes yeux, quatre très gros chantiers en même temps, ce qui complique les choses, vu de l'extérieur. Le premier concerne, comme l'a rappelé Mathieu Gallet, une restructuration interne avec un projet économique qui était nécessaire au vu des résultats économiques de ces dernières années. Le deuxième, qui s'étend su...

Photo de Jean-Pierre LeleuxJean-Pierre Leleux, rapporteur pour avis des crédits de l'audiovisuel :

Une récente polémique impliquant Fun Radio nécessite quelques éclaircissements que je vous propose de nous apporter au travers de réponses à mes premières questions. Le phénomène constaté pourrait avoir de graves répercussions dans la mesure où le modèle économique de l'audiovisuel est lié en grande partie aux mesures d'audimat. Concernant l'évolution anormale de l'audience de Médiamétrie, je souhaiterais reprendre avec vous le dérouleme...

Photo de Jean-Pierre LeleuxJean-Pierre Leleux, rapporteur pour avis des crédits de l'audiovisuel :

La France n'est pas le seul pays touché par ces tentatives de détournement des mesures d'audience. Des cas similaires ont été relevés en Espagne et en Floride. Dans ce dernier cas un tribunal a exigé que la radio fautive soit exclue des mesures d'audience le temps nécessaire pour que les comportements fautifs n'aient plus d'impact sur les résultats d'audience, c'est-à-dire pendant plusieurs mois. Médiamétrie pourrait-elle s'engager dans la même voie au-delà des mesures déjà annoncées concernant la prochaine vague de mesure d'audience ?

Photo de David AssoulineDavid Assouline :

Cet amendement procède lui aussi d’un souci de transparence. La nouvelle obligation, pour le CSA, de rendre compte dans son rapport annuel du respect des quotas de diffusion de chansons d’expression française par les radios va de pair avec le dispositif prévu à l’article suivant, qui module les obligations de quotas en fonction du format des radios, mais les rend désormais incontournables. Il sera très intéressant, au vu de ce nouvel arsenal juridique, que le CSA s’empare annuellement de ce sujet. Nous souhaitons que soit abordée dans son rapport non seulement la question du respect des quotas de chansons d’expres...

Photo de Jean-Pierre LeleuxJean-Pierre Leleux, rapporteur :

Cet amendement vise à obliger le CSA à se justifier, dans son rapport annuel, de mesures qu’il n’aurait éventuellement pas prises en cas de non-respect des quotas de diffusion de chansons d’expression française par une ou plusieurs radios. J’ai déjà eu à plusieurs reprises l’occasion de m’exprimer sur ce point et je persiste à estimer que descendre à ce niveau de détail dans la loi ne se justifie pas et que poser une telle exigence nuirait à l’indépendance du régulateur. La commission a pris cette position en première lecture, puis l’a réaffirmée lors de l’examen en commission, le 30 mars dernier, de la proposition de loi visan...

Photo de David AssoulineDavid Assouline :

...ions tombent, cependant que, dans d’autres, a priori similaires, aucune sanction n’est prononcée. Cela donne lieu à des spéculations, à des incompréhensions, certains soupçonnant l’autorité d’appliquer deux poids, deux mesures. C’est pourquoi j’estime préférable, pour le CSA lui-même, de prévoir qu’il devra exposer les raisons d’une éventuelle absence de sanction en cas de manquement d’une radio à ses obligations. J’ai un immense respect pour le CSA et je n’ai jamais hésité à approuver un renforcement de ses pouvoirs quand je jugeais cela nécessaire. L’expertise du CSA est irremplaçable et nous aurions du mal à travailler sans pouvoir nous appuyer sur ses rapports et ses études. Loin de moi donc l’idée de lui chercher des poux dans la tête en défendant cet amendement : au contraire, je ...

Photo de David AssoulineDavid Assouline :

Cet amendement constitue l’aboutissement d’un travail entamé en première lecture et que la navette a permis de compléter et d’améliorer. Il tend à faire appliquer strictement la règle des quotas radiophoniques de diffusion d’œuvres d’expression française tout en respectant la diversité du paysage radiophonique et la spécificité des formats et des programmations. La richesse du paysage radiophonique français est une chance, pour les auditeurs, les diffuseurs et les artistes. Il existe ainsi des radios spécialisées, dont certaines ont vocation à diffuser tout autre chose que de la chanson franç...

Photo de David AssoulineDavid Assouline :

En même temps, il faut tenir compte de la diversité des radios et de la spécificité de certaines d’entre elles, dont la chanson française n’est pas la spécialité. C’est pourquoi il est nécessaire d’être très concret et précis. Je vous demande d’accepter ce compromis, monsieur le rapporteur.

Photo de Corinne BouchouxCorinne Bouchoux :

Ce sous-amendement, auquel tient beaucoup notre collègue André Gattolin, tend à abaisser de 15 % à 10 % le quota de nouveautés francophones imposé aux radios spécialisées dans la découverte musicale, c’est-à-dire celles qui diffusent au moins 1 000 titres différents par mois, chacun de ceux-ci étant diffusé moins de cent fois. Le quota qui leur est appliqué ne concerne donc que les nouveautés, et non pas les titres francophones en général. Compte tenu de la situation actuelle du marché de la création, remplir ce quota de 15 % de nouveautés francopho...

Photo de Jean-Pierre LeleuxJean-Pierre Leleux, rapporteur :

Il va être difficile de rapprocher les points de vue sur cet article 11 ter… Nous sommes tous favorables, bien entendu, à la diversité de la programmation des radios privées et à la promotion de la diffusion d’œuvres en langues française et régionales. Les auteurs de l’amendement n° 42 souhaitent revenir intégralement à la rédaction de l’Assemblée nationale.

Photo de Jean-Pierre LeleuxJean-Pierre Leleux, rapporteur :

Je rappellerai les arguments qui nous ont conduits, voilà quinze jours, à rejeter cette rédaction. D’abord, initialement contraignant pour les radios s’agissant du respect effectif de leurs obligations en matière de quotas de chansons francophones, le dispositif de cet article est devenu, au cours de la navette, un instrument d’assouplissement desdits quotas. Au départ, il s’agissait uniquement de combattre l’exploitation concentrée d’un certain nombre de titres en très peu de temps, mais on en arrive maintenant à un assouplissement des quot...

Photo de David AssoulineDavid Assouline :

Il s’agit en fait de savoir si nous sommes ou non favorables à l’instauration de quotas pour préserver la chanson française. Aujourd’hui, nous constatons des abus, des dérives, certaines grandes radios diffusant toujours les mêmes titres et maltraitant la chanson d’expression française. Il aurait été préférable de pouvoir faire respecter la loi par d’autres moyens, mais nous savons aujourd’hui qu’il est nécessaire de légiférer. Par ailleurs, certaines petites radios spécialisées, par exemple, dans le jazz, ont fait valoir que leur imposer des quotas de chansons francophones est en contradicti...

Photo de Brigitte Gonthier-MaurinBrigitte Gonthier-Maurin :

Cet amendement vise à supprimer la dernière phrase de l’article 11 ter. À notre sens, la question des quotas musicaux pour les services de radiodiffusion, loin d’être anecdotique; sous-tend une véritable problématique : quelle programmation, pour quel public et dans quel but ? À notre sens, les quotas musicaux déjà imposés par la loi et renforcés par le présent texte, loin de contrevenir à la liberté de programmation, permettent au contraire d’assurer le respect des missions de service public des stations de radios qui, pour privées qu’e...