Interventions sur "recommandation"

418 interventions trouvées.

Photo de Michel CanevetMichel Canevet, rapporteur :

... Celles-ci peuvent être de différents ordres, géographique notamment, mais sont surtout liées à des questions de compétences. De nombreux chefs d'entreprise nous faisaient part leur difficulté à trouver le bon profil. Il apparaît donc nécessaire de remettre en cause la manière dont ces questions sont appréhendées au niveau national. À l'issue de ces auditions, nous sommes parvenus à identifier 24 recommandations. Trois logiques doivent à nos yeux guider l'action publique. Il s'agit d'accompagner les individus tout au long de la vie, et cela dès la formation initiale, avec pour objectif constant d'améliorer leur insertion professionnelle et leur employabilité. De même, les entreprises doivent pouvoir rapidement trouver les compétences dont elles ont besoin. Enfin, il convient de définir les modalités d'...

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

Nous avons émis 24 recommandations. La première vise à rendre obligatoires les immersions en entreprise, organisées avec les régions, pour tous les prescripteurs d'orientation de l'Éducation nationale (chefs d'établissement, professeurs principaux, psychologues de l'Éducation nationale, etc.), lors de leur formation initiale et tout au long de leur carrière. Il s'agit également d'inciter les autres enseignants à s'engager dans de...

Photo de Michel CanevetMichel Canevet, rapporteur :

...publiées par les établissements. Il convient de développer ces outils. Je songe notamment au taux d'insertion par l'emploi des jeunes, au taux de chômage de la zone d'emploi, au taux de poursuite d'études, ou encore au taux de rupture des contrats d'apprentissage. Il nous a semblé nécessaire que des informations plus nombreuses soient disponibles pour les familles. C'est le sens de cette deuxième recommandation. Nous avons également estimé qu'il convenait d'améliorer l'accompagnement des familles dans l'orientation de leurs enfants.

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

La troisième recommandation prévoit la création d'une Journée nationale dédiée aux métiers, intitulée « Le printemps des métiers ». La notion de printemps comprend l'idée d'un renouveau des métiers. Il s'agit de comprendre notamment leur évolution, avec une forte participation de l'ensemble des entreprises et des établissements scolaires. Cette journée devrait avoir lieu à une période propice, lorsque les jeunes sont amenés...

Photo de Michel CanevetMichel Canevet, rapporteur :

... de ses formations professionnelles apparaît essentielle. Les enseignants doivent notamment être capables de quitter les secteurs en crise pour former des jeunes dans ceux qui apparaissent plus prometteurs. L'Éducation nationale a le devoir de faire évoluer les capacités professionnelles de ses enseignants, pour qu'elles répondent aux enjeux des métiers de demain. C'est le sens de notre quatrième recommandation, qui vise à favoriser la réorientation des professeurs de l'enseignement professionnel des secteurs en crise vers les métiers des secteurs en croissance, dans une logique de bonne utilisation des compétences.

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

La cinquième recommandation prévoit d'encourager le développement de la contextualisation des diplômes nationaux, en prévoyant des spécialisations recherchées dans les secteurs qui recrutent. Cette contextualisation s'appuie sur un diplôme national déjà existant, sans le réformer, mais en y adjoignant une spécialisation répondant à un besoin précis dans un secteur donné. Nous avons relevé, notamment à Poitiers, qu'un module...

Photo de Michel CanevetMichel Canevet, rapporteur :

... répondre à leurs besoins réels. Les entrepreneurs doivent être sensibilisés à cette question. Peut-être conviendrait-il par exemple de les impliquer dans les conseils d'administration d'établissements scolaires. De même, cette implication pourrait également passer par un mécénat de compétences, avec la mise à disposition de cadres dans les établissements scolaires. C'est le sens de notre sixième recommandation : mobiliser les entreprises pour accueillir des jeunes et des enseignants en immersion en entreprise ; s'engager dans la co-conception, lorsque cela est pertinent, et la mise en oeuvre de programmes plus adaptés aux besoins économiques ; mobiliser des salariés à travers le mécénat de compétences.

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

La septième recommandation constitue un complément à l'ensemble du dispositif post-crise sanitaire déjà proposé par le Gouvernement. Nous pensons qu'il faut aller plus loin, notamment en ce qui concerne les jeunes dont le contrat d'apprentissage serait rompu par une entreprise en difficulté, ou pour lesquels un contrat était prévu, mais n'a pu être signé. Il est urgent de leur permettre de ne pas perdre le statut d'apprent...

Photo de Michel CanevetMichel Canevet, rapporteur :

...êmement importants, et il convient de les encourager. Nous nous apercevons, malgré un certain nombre d'éléments d'information dont les familles peuvent disposer, que les taux d'échec en apprentissage sont significatifs. Certaines orientations ne sont pas bonnes. Des journées de découverte des différents métiers permettraient ainsi de consolider le choix des jeunes. C'est l'objet de notre huitième recommandation, qui propose, lors du choix d'une filière en apprentissage, de prévoir a minima une journée de découverte des métiers.

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

Notre neuvième recommandation prévoit de garantir un temps de mise en situation professionnelle ou de formation d'adaptation préalable au contrat d'apprentissage. En effet, l'association nationale des apprentis de France nous a indiqué que 50 % des ruptures de contrats auraient pu être évitées si les jeunes avaient pu bénéficier d'un aperçu concret des métiers auxquels les mène la formation. Une mise en contact préalable appa...

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

Notre onzième recommandation traite également des moyens financiers permettant d'encourager la formation, tant initiale que continue. Nous souhaitons que soit pérennisé et étendu à d'autres secteurs le suramortissement fiscal actuellement prévu pour les investissements des petites et moyennes entreprises (PME) industrielles dans le domaine de la robotique et de la transformation numérique. Sur proposition du Sénat, et notamm...

Photo de Michel CanevetMichel Canevet, rapporteur :

...e et le fonctionnement des entreprises. Aussi, en complément du suramortissement fiscal, il serait utile que l'investissement immatériel puisse faire l'objet de dispositions d'amortissement, notamment pour ce qui concerne l'acquisition de compétences des prestations de conseils et de formation nécessaires à l'évolution professionnelle. Il s'agit d'actifs à valoriser, ce que prévoit notre douzième recommandation.

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

Notre treizième recommandation est dirigée notamment vers les PME. Les échecs de recrutement sont parfois liés à une idéalisation par les entreprises du candidat qu'elles souhaitent recruter pour un emploi dont elles n'ont pas nécessairement déterminé les tenants et aboutissants. La mission d'accompagnement de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) des TPE et PME relève aujourd'hui des opérateurs de co...

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

La quinzième recommandation s'adresse aux générations inemployées. Il s'agit d'organiser la transmission intergénérationnelle des savoir-faire entre les seniors sans emploi et les jeunes qui ne sont ni en études, ni en emploi, ni en formation. Il existe une perte de substance très importante en France, car nous n'utilisons pas assez les compétences des seniors. Favoriser cette transmission bénéficierait tant aux jeunes, qui...

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

La dix-septième recommandation s'adresse à Pôle Emploi. Nos interlocuteurs faisaient en effet souvent part de mauvaises expériences passées. Les entreprises ont tendance à ne pas utiliser Pôle Emploi, ou à s'en méfier. Nous recommandons donc de mieux faire connaître les offres de services aux entreprises de Pôle Emploi. Nous avons rencontré à deux reprises sa nouvelle direction, qui est bien consciente de ce handicap. Elle pro...

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

La dix-neuvième recommandation s'adresse à France compétences, compétent en matière de certification. Il est dit que 80 % des métiers d'aujourd'hui n'existeront plus demain, ce que je ne crois pas. Les métiers évolueront, sans nécessairement disparaître. Néanmoins, pour assurer cette évolution, la certification apparaît indispensable. Il s'agit de reconnaître cette évolution, notamment dans le cadre des formations réalisées. E...

Photo de Michel CanevetMichel Canevet, rapporteur :

...si les évolutions sont importantes, il convient de poursuivre le recours à ce dispositif. Sur les territoires, nous pensons que le CPF peut être un outil pour orienter un certain nombre de candidats vers des formations qui correspondent aux besoins des entreprises. Nous estimons que les financeurs publics de ces formations pourraient abonder les CPF pour ce faire. C'est le sens de notre vingtième recommandation, qui propose de les encourager à utiliser le dispositif d'abondements en droits complémentaires du CPF pour flécher des formations répondant aux besoins des entreprises.

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

La vingt et unième recommandation demande d'inclure systématiquement les informations relatives à la formation initiale dans le système d'information Agora. Aujourd'hui, la France ne parvient pas à fournir aux autorités politiques compétentes les informations incontournables pour piloter de façon pertinente les politiques publiques de soutien à l'emploi. Cette recommandation remplit un double objectif. Ces statistiques nationales...

Photo de Michel CanevetMichel Canevet, rapporteur :

...es acteurs publics de l'emploi, dont Pôle Emploi, doit lui être confié. Les régions devront mobiliser les entreprises et les filières économiques sur les territoires, pour construire une politique régionale. Il ne s'agit pas de le faire de façon administrative, comme trop souvent, mais d'impliquer les entreprises, pour que la réponse à leurs besoins soit cohérente. C'est le sens de notre dernière recommandation.

Photo de Guy-Dominique KennelGuy-Dominique Kennel, rapporteur :

... des contrats d'apprentissage exige un cofinancement. Nous n'avons pas évoqué les départements, mais la question demeure en suspens. Il serait préférable que les jeunes, plutôt que d'être au RSA, soient pris en charge et qu'ils continuent à bénéficier du statut d'apprenti. Cela doit être encore affiné et nous n'avons pas d'engagement de la part des collectivités. Il me semble que le coût de cette recommandation ne s'avérera pas trop important, puisque ces jeunes représenteront de toute façon une charge, pour les départements avec le RSA, ou autre. Fabien Gay soulignait la nécessité de revaloriser l'apprentissage, et nous en sommes conscients. En tant qu'ancien directeur de centre de formation d'apprentis, et inspecteur en charge de l'apprentissage, je partage ce point de vue. Donner à une entreprise 5...